«

»

Fév 21 2020

Imprimer ce Article

Latitudes – Chicot Ophélia

L’Uppercut menaçant

Avance sans but

Il ajuste imprudent

Son poing dans la lutte.

 

Le soleil de minuit

Lui souffle sereinement

Sa beauté inuit

Son aurore, son rêve d’enfant .

 

Etranges et intenses les regards

S’affrontent seuls dans le désert

Des sentiments qui s’égarent

Dans les dunes,  ils se défient hagards.

 

Mais la brume déjà se repend

L’onde de choc imminente

S’adoucit,  s’estompe,  se reprend

Et s’achève haletante.

 

La douceur du clair de lune

Assouvit les cœurs en peine

Le ciel de la nuit couverture de fortune

Offre ses étincelles dans les plaines.

 

Déjà discrètement le jour

Ouvre ses bras à celui ou celle

Qui voudra de son amour

Qui voudra de son universel.

 

Les yeux rivés vers le ciel

La respiration toute entière dédiée

Aux pulsions de son être fidèle

L’Aube embrasse de sa douceur de miel

L’esprit s’évade…La nuit s’achève…

Maintenant s’élève…

 

©

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/latitudes-chicot-ophelia/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :