«

»

Août 04 2016

Imprimer ce Article

Larmes Invasives – Delloly

soupir_modifié-1

Tombent larmes sur la rivière
Coulant douleurs d’une misère ;
La montagne s’est écroulée
Les oubliant en la Vallée.

Que de peines fuyant la Terre
Au gré des Vents soufflés naguère ;
Mortes âmes errent sans fin
En campagne et tout confin.

Les oiseaux noirs semant l’odeur
De l’effacé du temps-bonheur
Règnent de cris jetant silence
Aux rescapés de l’obédience.

Et réfugiés cachent leurs pleurs
Près des ruisseaux rouges-malheurs
Priant le Ciel de l’excellence
Ô.. de pleuvoir la résurgence.

Tombe la pluie sur le meurtri
Noyant la peur en sa paroisse,
Pour lendemain sans une angoisse,
Se vêt d’espoir d’un PUISSANT CRI.

 

Oli ©Larmes Invasives
©(P)-06/07/16 aux âmes meurtries (8p)

 

0

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/larme-invasive-oliver-delabre/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE