«

»

Nov 15 2018

Imprimer ce Article

L’Arbre Effeuillé… – Jeanine Chatelain

Délire du matin de Sandrine Bodiguel.

L’Arbre Effeuillé.

L’arbre de vie est effeuillé et ses branches craquellent,
Où est l’Humanité, notre monde est devenu austère,
Bafoué l’amour, par des gouvernements du prospère,
Qui ne rêvent que d’argent, et de sacs d’or à la pelle ,

Petit Prince, où est passée cette belle rose qui fleurissait
Dans le jardin des coeurs, les pétales fanés en poussière
Forment un tapis de cendres à la surface de notre Terre,
Notre Planète bleue a le tronc et les racines desséchés,

Mouillée des seules larmes, des temps heureux ensablés,
Les coeurs et les jardins sont à nu, l’amour est en jachère,
Les dragons du pouvoir brandissent leurs épées de l’enfer ,
Aux pointes acérées sur un monde de misère sans bouclier,

Chevaliers du Coeur bafoués , par des monstres aurifères ,
Levez-vous, pauvres serfs, pour combattre le mal infâme,
Des seigneurs de l’argent ,dans leurs armures du profane,
Anéantissez le Veau d’Or , de la mondialisation de Lucifer,

Le tronc a besoin de l’eau pour faire grandir les branches,
Et faire éclore des bourgeons dans les nouvelles ramures,
Plantons l’Arbre de la Liberté, dans les sillons de nos fêlures,
Pour faire renaître des moissons, dans les champs du futur,

L’arbre de vie est effeuillé et ses branches craquellent,
Petit Prince, fais refleurir la rose, au seuil de l’ Univers,
Parmi des orbes bleues, et l’amour divin sur notre Terre ,
Où tombe un arc-en ciel, dans les couleurs existentielles.

©Jeanine Chatelain, le 15 Novembre 2018.

L’arbre effeuillé est l’amant des cyclones.
Proverbe indien ; Le livre des proverbes de l’hindoustani.

3+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/larbre-effeuille-jeanine-chatelain/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Simone GibertSerge CampagnaJeanine Chatelain (Belle des Bois)Christian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Joli texte ! La vie est aussi faite d’espoir, alors espérons ! Merci pour cette lecture.

Serge Campagna
Membre
Serge Campagna

Malgré la beauté de vos vers, le ver est dans la pomme et je ne suis pas certain qu’un printemps puisse faire reverdir l’arbre. Mais je sais votre optimisme et j’espère que vous ayez raison !

Christian Satgé
Membre

Une ode toute en beauté et en force qui dit beaucoup de ce qui peut parfois rendre désespérant l’être qui se dit “humain”. Bravo et merci…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE