«

»

Oct 27 2019

Imprimer ce Article

L’aigle redevenu royal – Christian Satgé

Cycle pyrénéen / Petite fable affable

Tandis que sur l’horizon des éclairs tisonnent,
Sans gêne et encore moins de discrétion,
Les nues obscurcies, l’aigle royal en son aire,
Œil aux aguets, cervelle en ébullition,
Remâche son ire car depuis qu’il grisonne,
À ce roi fort sage, sans variation,
Ses sujets ne donnent plus le juste salaire
Qu’il réclame à ceux sous sa juridiction :
Reconnaissance et respect sans autre lanlère !

Il arrondissait tout angle sans démagogie,
Et n’avait, las, pas souvenance d’avoir agi
À l’endroit de quiconque avec une quelconque
Injustice ; il ne serait d’incurie en sa régie
Des nues. Et le voilà des ragots objet, cible
De cabales ourdies aux viles stratégies :
On parlait de gabegie jusque chez les conques !
Quoi qu’il fasse, pour eux, il avait mal réagi ;
S’il ne faisait rien, c’était inadmissible ;
Qu’il parle ou se taise c’était tout un. Magie
De la mauvaise foi en ces vaines chorégies.

On ne mésestimait pas en cette révolte
La lassitude de ce monarque qui allait
À contrainte faire un métier que ces bêtes
De sac et de corde acoquinées, voulaient,
Là, lui apprendre, la mine désinvolte
Et la haine au cœur. Chaque jour, il rassemblait
Autour de lui les lambeaux chus en l’herbette
De sa dignité, voulait tout plaquer. Allez !

Mais, un matin, il réunit cette plèbe insoumise,
La tança et, l’honnêteté étant de mise,
Lui dit qu’elle était hélas, à ses yeux,
Plus risible que redoutable, qu’étant admise
Par la loi et le droit, lors, son autorité
Ne se discutait plus et que, leçon apprise
De ces turbulents, il serait monarque-Dieu
À la façon de ses pairs régnant sur soumise
Populace. Il n’y a avait plus à discuter.
Et puis il les remercia d’avoir remise
À sa place une monarchie à mort promise.

Puis il termina, leur jetant un regard appuyé :
« Si je hais moins les êtres que je ne déteste 
Leurs erreurs, je reste toujours prêt, sans conteste
À pardonner l’injure… non à l’oublier ! »

© Christian Satgé – juin 2019
1+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/laigle-redevenu-royal-christian-satge/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Christian SatgéAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Nous devrions parfois suivre ses exemples, enfin moi en premier…
Merci Christian de vos mots qui nous rappellent ce que l’on est vraiment..
Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE