«

»

Oct 19 2019

Imprimer ce Article

La traversée de la nuit – Christian Satgé

Fatiguée comme peau de tambour,
Alors que, jà, s’obscurcit la brune,
Au mât de ce clocher, fière hune,
S’aparresse Madame la lune,
Vigie du bateau qu’est notre bourg.

Sur l’horizon et ses faubourgs,
Les constellations, une à une,
Dessinent de mystiques runes,
Dessus des monts devenus des dunes
Grâce aux ombres et à leur labour.

Loin de Marseille et de Cabourg,
Pour qui n’a ni grunes ni tunes,
Commence le voyage aux funes
Des vents aux parfums d’eau de prunes,
Le nocturne aller sans rebours…

 
1+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-traversee-de-la-nuit-christian-satge/

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Christian SatgéPhilippe X Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Philippe X
Membre

Et si la traversée de la Nuit était à PARIS…fort occupée…phrase culte entre autre..de la TRAVERSÉE DE PARIS Untel : : Qu’est-ce que c’est ? SATGE Et ben, c’est des loups ! Untel : Des loups à “Plume de Poète “, tu te fous de moi, non ? SATGE: On est à côté du” jardin des Olivier “.'( référence à…..) Untel : Oh les vaches ! Foutons le camp. Heureusement que les poètes ici, ils aiment les Loups ! SATGE : Oh, sois tranquille, mon p’tit vieux, ils les aiment . Seulement, eux en plus ils aime le RENARD ….… Lire la suite »

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE