«

»

Juin 12 2017

Imprimer ce Article

Le pardon – Lucie Guittard

Arpenter les chemins de la rédemption tel un alpiniste sur l’Everest.

Est une chance donnée à chaque espèce,  ne soyons pas en reste.

La honte de ses choix de vie,n’est point une chose d’irréparable.

La bienveillance de l’esprit sera nous guider vers ce monde dit remarquable.

Commettre des erreurs grossières est un droit donné à l’être humain.

Admettre ses fautes est le signe de sagesse encré sur le bon chemin.

S’enfermer dans sa déchéance est une perte de temps insignifiante.

L’entourage est ici, conçu pour gommer les imperfections déterminantes.

L’amour prime sur la haine,le pardon prime sur toutes nos faiblesses.

La vie ne serait pas aussi belle sans cette capacité à rétablir nos richesses.

Faire le dos rond n est pas une solution face a certaines adversités.

Retrousser nos manches, et se battre pour retrouver nos dignités.

Affirmer qui on est, se tromper ne veut pas dire être en infériorité.

Simplement s’assumer de nos écarts, apprendre à être juste des hommes.

Évoluer, s’améliorer pour être en réalité ce que vraiment nous sommes.

Oublions  la culpabilité et recentrons nous sur notre bonheur.

L horloge tourne si vite alors allons y ne perdons plus ces heures…

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-pardon-lucie-guittard/

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Oliver Delabre - (Delloly)Oliver Delabre - (Delloly) Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Oliver Delabre - (Delloly)
Modérateur

sorry
= et SE battre

Oliver Delabre - (Delloly)
Modérateur

Tu as tenté de mettre en rimes au delà del ‘alexandrin
une pensée tirant la condition humaine, la philosophie
c’est déconcertant au début, puis on se laisse lire
jusqu’au bout, jusqu’à l’Espérance.
c’est réussi
Merci Lucie

(ah j’oubiais ; <> corrige, et s sur déterminante, et EvErst)
c’est facile tu vas dans “publications” puis tableau de bord,
et sur le nom d eton poème , à “Editer”

Merci pour ton partage
Olivier

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE