«

»

Sep 12 2019

Imprimer ce Article

La marguerite – Iris 1950

J’ai tant erré
Sur cette terre
De misère
Vous m’avez cueilli
Dans le pré
Un beau jour d’été
En pensant à votre aimée
Vous demandant si elle vous aimait
Un peu ……..… vous pouvez faire mieux
Beaucoup……… Je suis jaloux
Passionnément….Je vous aime tant
À la folie………. De vous je suis épris
Pas du tout…….. Craignez mon courroux

Vous avez effeuillé une à une
Mes beaux pétales
Ne pensant qu’à vous
Sur le sol m’avez jeté
Innocent , l’êtes vous vraiment
Vous ne le saviez
Mais les marguerites
Ont une âme
Et avec le vent
Me suis envolée.
N’ayez point de regret
Je suis partie
Vers des terres
Bien plus hospitalières
Car mon amant le doux vent
M’a emmené, tel le Zéphir, au firmament.

IRIS 1950

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-marguerite-iris-1950/

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
OberLenonIRIS 1950IRIS 1950Brahim BoumedienÉdouard Mouton-Digard Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OberLenon
Membre
OberLenon

J’aime beaucoup la musicalité de votre texte. Les souvenirs des petites mains s’affairant jusqu’à la chute du dernier pétale… merci pour cette jolie vision. Marie

Brahim Boumedien
Membre

Très beau partage qui donne envie d’effeuiller la marguerite avec amour, attendant de douces caresses, en retour !

Édouard Mouton-Digard
Membre

un très beau rythme, merci

Christian Satgé
Membre

Une belle marguerite vue par l’Iris, voila de quoi faire un conte ou une fable des plus fleuris. Merci pour ce petit brin d’air frais…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE