«

»

Oct 31 2019

Imprimer ce Article

La lumière des ombres….-.Jeanine Chatelain

 

.

La lumière des Ombres.

J’ai poussé la porte blanche de la grille , de mon vieux cimetière,
Aux marches de mes souvenirs, près de vos corps endormis,
De mon enfance , de mon jardin d’hier, et des sourires ensevelis,
La mort n’existe pas où l’âme vole, l’esprit survit à la poussière,

J’ai jeté mon fardeau, tranquille, près des grands peupliers,
Assise sur le granit, près des branches perdues de mon arbre de vie,
Le temps a gravé dans l’écorce qui saigne, mon vivant paradis,
J’entends vos rires et votre voix, me murmurer dans mes pensées,

Ô, temps qui court, me voici, j’ai apporté un bouquet de bruyère,
Les oiseaux chantent dans les ramures mordorées de l’automne,
La lumière du soleil éclabousse, en chassant l’ombre et les fantômes,
Parmi les mauves chrysanthèmes, dans ce reposoir de l’éphémère,

J’ai poussé la porte blanche de la grille, de mon vieux cimetière,
J’avance dans les petits cailloux du chemin de terre près des tombes,
Loin d’un monde où règne la misère, où l’enfant meurt sous les bombes,
Pour retrouver un instant les âmes de mon passé, et l’amour qui éclaire.

Jeanine Chatelain, le 29 octobre 2019.

” Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.”

Victor Hugo.

1+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-lumiere-des-ombres-jeanine-chatelain/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Jeanine Chatelain *Belle des bois*OberLenonBrahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OberLenon
Membre
OberLenon

Un très beau texte d’où se dégagent mélancolie et sérénité à la fois. Comme un jardin d’hiver

Brahim Boumedien
Membre

Ainsi parlait, l’immense Victor, à l’adresse de “Didine”, disparue alors qu’il était en exil ! Merci, chère amie, de reproduire fidèlement , dans une poésie admirable, la visite à nos cher disparus mais restés dans nos coeurs…Merci encore !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE