«

»

Déc 28 2019

Imprimer ce Article

La chaumine – Christian Satgé

Dehors le vent pousse de lourds soupirs
D’orgue sans vouloir hélas s’assoupir.
La pénombre, sombre, s’est jà glissée
En la masure jadis lambrissée.
Quelques ombres sont tassées dans un coin
Et d’autres, entassées dans les recoins,
Se déploient partout pour retapisser
Les murs ou napper les meubles gisants
Et draper les deux vivants présents.

C’est une femme seule et décharnée,
Visage émacié, yeux cernés,
Côtes saillantes et corps efflanqué,
Berçant dans ses bras si grêles, planqué,
Un enfant las, famélique, et défait,
Tétant le sein tari de cette fée
Amaigrie assise, prête à claquer
Et pourtant si aimante. Pauvreté
Est son nom… et Misère est son bébé.

© Christian Satgé – décembre 2019

7+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-chaumine-christian-satge/

10
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
7 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
IRIS 1950OberLenonDellolyChristian SatgéAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
IRIS 1950
Membre
IRIS 1950

Bravo à vous Christian pour ce bel écrit. Belles fêtes de fin d’année. IRIS

0
Delloly
Modérateur

Poème différent de votre maison, qui sort de l’ordinaire
tel un dessert à relire de ses mots
Ps (Êtes vous certain qu’il ne manque pas une syllabe à jà ?
((La pénombre, sombre, s’est jà glissée))

merci à vous. Bien amicalement
Ol

0
Anne Cailloux
Membre

Sublime écrit que celui là.

Les beaux mots sont parfois de vilains maux si bien dit que vous les adoucissez.
Pas besoin de plus, vous avez tout est dit!
Bravo Christian.
Anne

0