«

»

Oct 21 2019

Imprimer ce Article

La caresse du vent – Essadiq Benarreg

Ô nuit pluvieuse ! nuit blanche, nuit sans sommeil

Où j’invoque celui qui, sur des vases attiques

À figures rouges et nullement antiques,

Orne de sa main ton pendentif en vermeil.

 

Oh ! quelle caresse ! Une caresse tendre,

Grâce à celui qui régnait dans les îles éoliennes

Où l’on sert le foie de veau à la vénitienne,

Que je te promets la nuit qu’on a qu’à attendre.

 

Alors apprête-toi pour sortir, change-toi.

Je suis là, sous tes fenêtres, devant chez toi.

Allez ! Serai-je dehors toute la journée ?

 

Ouvre-moi les portes de ton coeur, car je meurs

De froid; enfin après ce combat acharné,

Accompagne-moi à ma dernière demeure.

 

 

 

1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-caresse-du-vent-essadiq-benarreg/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Brahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Brahim Boumedien
Membre

Merci pour ce partage poétique !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE