«

»

Juin 01 2019

Imprimer ce Article

la basse-cour à l’envers – Anne Cailloux

Au milieu d’une basse cour où le crottin de cheval séchait au soleil, First Lady, une poulette d’origine Anglaise, maudissait le Maître des lieux. Casanova le coq qui était partit en lune de fiel avec la canette de sud ouest.

Les ont-dit s’étaient répandus comme une traînée de poules, certaines pintades disaient : loin des œufs loin du beurre. Plus loin, deux gallinacés gloussairnt au soleil se moquant de la First lady : -Cela devait arriver : Casanova tournait sans arrêt autour du pot au roses où se trouvait la canette, très volage d’ailleurs.

-Oui même qu’elle avait dit à Casanova : fontaine je ne boirais pas de tonneau.
-Tu parles, en parlant de tonneau, que faisaient t-ils tous les deux au milieu des vignes hein ? Même le chêne en les voyant avait le feu aux poutres, ça commençait à sentir l’eau chaude pour l’Anglaise.

Le chien de la maison écoutait que d’une oreille, trop fier pour se mêler de cela, ce n’était pas son rôle, il se contentait d’écouter les éloges de ses congénères, sans se soucier du bien être des autres, il ne fallait pas le froisser.
Le cheval de trait disait toujours ; – Fuis les éloges, mais essaye de les mériter. Dans ce coin, même les fleurs devenaient folles, elles perdaient les pétales.

Le renard n’attendait pas loin l’opportunité de saisir une belle poulette, il discutait le morceau de gras avec son ami le loup :
-Suis certain quelles parlent de nous les gélinottes disait le loup.
-Pourquoi, tu as les oreilles qui enflent toi ?
-Non répondit le loup, j’ai les pattes qui sifflent.
-Relax mon beau, tu n’es pas le centre du monde du poulailler.
Le lupus était aussi audacieux que le dingo de la maison.
-J’aimerais devenir le Maître ce ce poulailler.
Le renard se plia en deux et se mit à rire dans sa moustache.
-Un Loup Maître du poulailler ! même la fontaine, n’a pas osé cela
-J’ai les boniments pour les envelopper les poulettes et puis je prends des cours auprès de Phoenix, qui entend tout et qui sait tout. Regarde il est juste à coté, va le voir et tu vas comprendre.
-Phénix, le corbeau ? Je suis gourmand de voir cela !
Renard très curieux partit voir Maître corbeau.
-Oui mon cher, je donne des cours de maintien, regarde-moi, il faut se tenir comme cela et comme ceci, il faut dire ….
Le renard resta bec ouvert. Il ne manquait pas d’air ce profiteur, de plus, il n’avait rien d’un Phénix, il finira mal, comme les autres.

Goupil se rappela l’ancien coq qui était parti sous d’autres cieux, pour conquérir différentes basses-cours, il fut happé en chemin par le paon qui avait mis dîme sur le  territoire voisin.
Puis quelque temps plus tard, une poule de concours arriva, poitrail hautain bec délicat, elle se promena trop prés des moutons qui n’en firent qu’une bouchée. Interdit de traiter sur leurs territoires. Ici tout n’était que profit. La poule se faisait manger par la fermière, les œufs par madame renarde le soir venu, tout le monde y passait, même les abeilles faute aux pesticides.
En ce bas monde, tous avaient un ennemi, même le chêne qui allait finir à la scierie du coin.
Le renard soupira et resta sur ces valeurs, tant pis ,il ira faire ses méfaits plus loin. Il ne voulait pas faire partie de ces statistiques épouvantables.

Moralité.
Un bon renard ne mange jamais les poules de son voisin.

 

Anne Cailloux 2019

8+

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-basse-cour-a-lenvers-anne-cailloux/

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Béatrice MontagnacAnne CaillouxChristian SatgéPhilippe XDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour Anne simplement bravo
Douce soirée je t’embrasse

Christian Satgé
Membre

Voilà une bien belle fable plein d’humour et de raison… L’idéal en somme ; il n’y manque qu’une belette mais suis-je bête, ‘est elle qui tient la plume (d’une des poulettes ?) pour nous la narrer. Merci Anne pour ce petit régal.

Philippe X
Membre

Du beau, du bon dans ce cycle de la vie qui est un éternel recommencement ( sauf pour le chêne qui redevient poussière une fois brûlé )Quant à la conclusion : voilà pourquoi pendant tant d’années j’ai voyagé!..nul n’est prophète en son pays c’est ce que je me dis en volant les cerises de mon voisin;

Delloly
Modérateur

excellent moment de lecture
serais incapable de parcourir ce monde de ma plume… un bijou…Bravos, j’adore
Ol

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE