«

»

Oct 31 2017

Imprimer ce Article

L056b Une Lettre douce…. – Mamagly (OL.D)

©une lettre douce
©All rights reserved -Mamagly L56b(43)

(Lettre de Marie-Magdeleine Delabre à son fiancé ;
son frère JeanMarie est dans un camp)

dessin de MM Delabre, illustré dans Bayard

 

Dim 31 octobre 1943 21heures

Un mois qui meurt et tout espoir de chaleur avec.
Est-ce même encore l’automne ?
L’hiver n’est pas loin…
Il se fait pressant et de son souffle glacial
déjà nous refroidit.

Francis, je voudrais que cette lettre vous soit douce.
Que je refloue la houle inutile,
que mon esprit soit clair et gai ce soir.
Arrière-pensées sombres, je ne veux pas vous attrister…

Je suis un peu, beaucoup, inquiète de vous ce soir…

C’est indépendant de ma volonté ;

sournoise, elle se faufile en moi cette méchante inquiétude empêchant mon coeur heureux et bondissant de s’extérioriser.

J‘ai peur, j’ai peur.
Mon âme, oui j’ai peur comme une pluie
fouettant un visage clair,
mon être ébloui ne sait plus que penser.
Il tourne la tête à droite puis à gauche :
de chaque côté la pluie de l’inquiétude
le frappe sans relâche.

Ivresse ! Je pense à vous très fort,
et ses bras vous attendent.
Soyez Francis amour, ce petit enfant si doux,
Venez là dans mes bras, la tête sur mon coeur.
Endormez-vous enfant calme et souriant ;
un rêve flottant au bord de vos lèvres.
J’imaginerais, même si ce n’est pas vrai !,
que vous songez à moi et à vous à la fois,
j’imaginerais que le rythme de mon coeur
battant à vos oreilles est un charme berceur
et qu’il vous endort,
mes bras pour vos bras,
les bords d’un berceau et mon souffle léger
sur vos cheveux, un Zéphyr…
Je suis ivre de vous aimer

Votre Marileine, près de Vous même loin…loin.

©Une lettre douce (43)

 

 

2+

Née le 28octobre 1922, Marie-Magdeleine Delabre fille De Maurice Delabre (Cour des Comptes) et de Marie Aline Cousin, vécut au 14rue de beaune à Paris07.
1ère aux Beaux Arts, non notée, en dessin. Elle entra dans la résistance dès le début en compagnie de son frère Jean-Marie Delabre (arrêté le 20/07/44, puis déporté). Elle fut courrier à Défense de la France, où elle y croisa son futur époux Francis, lui-même chef de liaison médicale France-Nord. Benjamine (pseudo) fut arrêtée le 04/08/44 à Paris, puis déportée à Ravensbruck, et Koenigsberg sur Oder, par le dernier train parti de Paris, avant la libération de Paris. Libérée en Mars45 par Joukov. Elle revint en France en torpilleur anglais, de Odessa à Marseille.... Elle eut treize enfants.
Décorée de la Légion d'Honneur et Médaille de la Résistance
cette correspondance fut établie de 1943 à 1966, avec son amour....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/l056b-lettre-douce-mamagly-ol-d/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE