«

»

Nov 21 2016

Imprimer ce Article

J’écoute tes soupirs – Gyslaine LE GAL

J écoute tes soupirs,

Alors que la nuit doucement  s’étire

Et que tout semble paisiblement dormir

Assise sur le lit, exhalant de nombreux soupirs

Je commence à écrire

Pour que cette plainte

Se transforme en chant d’amour

Et que sous l’étreinte

J’oublie que je souffre toujours.

J’oublie un instant cette douleur

Et laisse affluer tout ce bonheur

Que ton amour distille avec douceur

Tel un baume pour mon cœur.

Je vis ces moments si intenses

Où ta seule présence

M’enveloppe de cette douce aura

Blottie tout contre toi

A écouter tes soupirs

A ressentir ton désir

A emprisonner tes lèvres

Avant que la nuit s’achève.

0

Née le 28 juin 1956 à Nantes, écrivain, Française, bien que toutes mes poésies soient également traduites en Anglais. Diplômée d’un lycée d’études secondaires j’ai exercé une carrière commerciale pour finir assistante de gestion.
Mon premier poème a vu le jour en 2006. Je fais profiter les malvoyants par la diffusion de ces derniers en audio, dans les deux langues sur ma chaîne YouTube http://www.youtube.com/c/GyslaineL
Mon premier livre de poésies "Dans les tourmentes de l'amour" a vu le jour en juin 2016.
Mon second recueil Voile d’ambre a vu le jour en août 2016
Un roman "Improbable avenir" en attente d'éditeur

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jecoute-tes-soupirs-gyslaine-le-gal/

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Gyslaine LE GALIloa MysBrahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Iloa Mys
Membre
Iloa Mys

J’aime bien vos declarations d’Amour.
Elles sont fraîches.
🙂

Brahim Boumedien
Membre

Certains soupirs sortant du tréfonds de nous-mêmes, sont la particularité de ceux qui s’aiment ! Aussi, ne suis-je pas étonné qu’ils soient suivis d’étreintes, à peine feintes en réponse à un désir faisant durer le plaisir ! Merci, chère amie, pour le partage de ce beau soupir qui te va à ravir !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE