«

»

Mai 01 2019

Imprimer ce Article

Je te retrouverais un jour – Bernadette Laroze

Dans une ville dense d’une foule

Intense et bruyante, impatiente

De combattre le temps

Qui sans cesse roule.

Ou dans une montagne perdue

Où nos corps refroidit se rapprocheront

Au total unisson

Pour nous rappeler le temps révolu.

Ou sur une plage dorée

Où la brise caressera nos corps endoloris

Et redonnera à nos coeurs notre vie

Dans un monde de beauté.

Ou peut-être ce sera dans une vallée

Démunie de tout habitant

Nous laissant seuls occupants

Nous perdre dans notre félicité.

Je continuerais à te chercher

Au-delà des villes et des villages

Des montagnes, et des mirages

Des déserts et des forêts.

Je te chercherais sans m’encombrer du passé

Du futur et du présent;

Libre de mon temps;

Je te chercherais aussi longtemps que l’éternité.

 

1+

Je suis née en Bourgogne.

Je me suis mariée avec un pied-noir d'Algérie
(ce qui 'était presque un crime en 1963.) avec qui
j’ai donné naissance à un garçon.

Nous sommes ensuite partis au Canada où nous
sommes restés un peu plus de trois ans. Nous avons
vécu dans un petit village minier au nord de la Province de Québec et ensuite nous sommes allés à Montréal puis Toronto.

Nous avons ensuite émigré aux États-Unis à Fort Lauderdale en Floride où nous nous sommes ancrés à vie. Mon deuxième fils est né en Floride.
J’ai fait de nombreux voyages en France, et tout a cessé
lorsque mes parents sont décédés.

Merci de me lire.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/je-te-retrouverais-un-jour-bernadette-laroze/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE