«

»

Oct 09 2019

Imprimer ce Article

Jardin de ville – Simone Gibert –

J’avais un beau jardin,

Un jardin tropical,

Aux senteurs d’air marin

Et de bois de santal.

 

Un balcon aujourd’hui,

Un jardin suspendu,

M’éloigne du bruit

Provenant de la rue.

 

Des arbustes, des fleurs,

Un bel écrin pour moi,

Suffisent à mon bonheur

Me donnant de l’émoi.

 

Ma main dite “verte”,

Tout pousse à foison,

La porte ouverte

Au meilleur horizon.

 

L’immeuble en face

Est voilé par le vert,

Décuplant l’espace,

Je change d’univers.

 

Quand,  sous mon parasol,

En Hawaii frangé,

Soudain je m’envole

En pays étranger.

 

Jardin sur ville

N’est pas Babylone,

Je suis sur une île

Et je m’abandonne.

 

Je ferme les yeux,

Je vois des colibris,

Noirs et fluo de bleus,

Soudain ce sont des cris …

 

Mon rêve est brisé,

Cela vient de la rue,

Comme une nausée

De vapeurs suspendues …

Mon rêve

 

©S Gibert

1+

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jardin-de-ville-simone-gibert/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE