«

»

Nov 15 2018

Imprimer ce Article

Jardin de l’Automne… – Chantal-C

 

© Photos ChanTal-C

 

Le froid, ce matin, s’est installé sans bruit…

Une colonie d’oiseaux, mésanges et moineaux

Ebouriffés et affamés, cherchant pitance,

Se disputent à grands cris autour de leurs mangeoires….

 

Dans le jardin, seules quelques fleurs

Gardent encore  la tête haute… les Roses, rouge baiser,

vêtues de velours, nous offrent leur beauté…

Les nigelles graciles lancent au ciel leurs fragiles corolles bleues

Et l’hibiscus généreux poursuit sa floraison…

 

Les arbres se dénudent en silence,

Le saule pleure ses feuilles en tapissant l’allée

En un chemin cuivré scintillant au soleil…

 

Résistant aux prémices de la morte saison

   Le jardin frétille de Nous surprendre encore…

***

© *ChanTal-C – Jardin de l’Automne – 026 

                          15/11/18

 

6+

Amoureuse des beaux écrits, ne meurtrissant pas le rêve de la Vie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jardin-de-lautomne-chantal-c/

13
Poster un Commentaire

avatar
6 Sujets de commentaires
7 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
7 Commentaires des Auteurs
Serge CampagnaJeanine Chatelain (Belle des Bois)loupzenChristian SatgéChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Serge Campagna
Membre
Serge Campagna

C’est beau comme l’automne. Merci

Jeanine Chatelain (Belle des Bois)
Membre
Jeanine Chatelain (Belle des Bois)

Merci pour le partage de ce très joli poème et des photos qui l’accompagnent. Bonne journée avec mes amitiés.

loupzen
Membre

Le chant du cygne de dame Nature . être belle pour qu’à son réveil on s’en souvienne encore

Christian Satgé
Membre

Merci Chantal pour ce bel instantanné de saison. Heureux de vous retrouver en ligne avec un texte si bien ficelé…

Abdelkader FERHI
Membre
Abdelkader FERHI

Nul autre que le poète a la faculté de percer les mystères de la nature et de l’alternance des saisons. J’apprécie beaucoup la description que vous faites de l’automne “les arbres se dénudent en silence”. Dans la nature s’instaurent des communications au moyen d’une diversité de codes que seuls les défenseurs de la vie assimilent. Je vous encourage à davantage de succès dans l’écriture littéraire. Merci pour ce très beau poème.

Delloly
Modérateur

Frais , joli à lire, de l’imaginé le jardin se vêt
merci
ol

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE