«

»

Juin 10 2018

Imprimer ce Article

Jardin d ‘ Hier… – Jeanine Chatelain

( “Laisser Aller” de Sandrine Bodiguel Peintures )

Jardin d’hier.

Mon âme est en errance, sur un jardin de roses ,
Dans un rêve coloré , de mon passé guimauve ,
Dans les buissons verdoyants de mon enfance ,
Aux pétales de soie , qui se meuvent en silence .

Et je me laisse aller, à mon regard qui se penche,
Derrière une fenêtre, entrouverte sur des branches,
Où un oiseau vient se poser , sur mon songe d’hier,
Près d’une longère, où grimpent des feuilles de lierre,

Ô , doux printemps rosés , des corolles de ma jeunesse ,
Près de la maison où je suis née , où mon esprit y reste ,

Doux souvenirs , aux couleurs des yeux de mes parents,
Et l’odeur des essences divines , de mon jardin d’antan,

Morceaux de vie, comme des tissus de moire froissée,
Leurs teintes étalées , près de l’oeil d’or ,de mes  entités ,
Qui me protègent de leur ciel bleu, et me regardent vivre ,
En attendant que je referme, la dernière page du livre .

Mon âme s’est posée , sur un jardin où fleurissent les roses ,
Bercée dans les bras de ma mère , sous la lumière éclose,
Lorsque je regarde en arrière , derrière cette fenêtre ouverte,
Caressée par les ailes blanches des anges, je viens de naître.

©Jeanine Chatelain, le 10 juin 2018.

“Une rose a pleuré sous les coups de midi, une rose empourprée par des hontes à maudire. Et moi, j’ai recueilli toutes ses larmes pour les ciseler en sourires, pour voir de nouveaux printemps dans les massifs de son désir. Oui moi, j’ai attrapé tant de soleils juste pour sécher ses joues parce que, dans le fond de sa peine, je ne savais plus comment rire ! Je les ai bues à même ses yeux pour y noyer tous mes Je t’aime. Il fallait remettre la rose dans les jardins de l’Eden.”
Joel Grenier

1+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jardin-d-hier-jeanine-chatelain/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Jeanine Chatelain (Picardie)Christian SatgéBrahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Encore un fort beau texte de la part que celle qui reste pour moi “Belle des bois”…

0
Brahim Boumedien
Membre

Merci, chère amie, pour ce beau partage poétique de quelqu’un qui aime la vie, et dont la dernière page du livre à refermer est encore loin quand la poésie l’entoure de ses merveilleux soins !

0