«

»

Déc 04 2019

Imprimer ce Article

J’ai raté Fairouz-Brahim Boumedien

C’était à Baalbeck

Et j’ai raté Fairouz

Dans les ruines grecques

En un moment grandiose

 

C’était le festival

De cette belle ville

En période estivale

Un peu comme à Deauville

 

Au beau pays des cèdres

Un peu comme à Timgad

Où l’on aime être

Et faire une balade

 

Mon billet retenu

Mes amis m’attendaient

« Pourquoi n’est-il pas venu »

Ils se le demandaient

 

Ce soir, je ne sais pas

Ce qui m’est arrivé

J’ai raté la Diva

Et je me suis sauvé

 

Je marchais dans les rues

Sans savoir où j’allais

Quand des gens qui m’ont vu

Sont venus me parler

 

J’ai été subjugué

Par ces bons libanais

Qui m’ont tous prodigué

Une attention spontanée

 

Ils posaient des questions

Assoiffés de connaître

L’Algérie que ses lions

Ont fait à nouveau naître

 

« Votre révolution

Est rentrée dans l’histoire

Vous êtes une nation

Qui donne de l’espoir

 

C’est avec fierté

Que nous te disons

Ce verre d’amitié

Prenons-le et dansons”

 

C’est alors que les chants

De Fairouz me parvinrent

Dans cet accueil touchant

Des libanais sincères

 

B.Boumedien le 01/9/2013

2+

- Diplômé de l'Ecole Normale Nationale d'El-Harrach
- Formateur (Education Nationale et Formation professionnelle)
- Ancien professeur de Techniques de gestion et de Techniques d'Expression
- Ancien professeur à l'ENNET
- Ancien directeur de collège
- Je m'occupe actuellement de recherche pédagogique (lutte contre l'analphabétisme, en particulier)

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jai-rate-fairouz-brahim-boumedien-2/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE