«

»

Fév 05 2016

Imprimer ce Article

Ivresse de Vous – Delloly

Ivresse2

 

Nous laisser étourdir de vagues éclatées
De ce songe nuité où le permis d’aimer
Brise les interdits du frôlement inouï

Nous adonner libres aux étreintes dansées
D’un désir du non-dit en nos corps enflammés
Bise de papilles cet Univers du Oui

Patiner de langue tel un ressac coquin
Le long du rivage… aux hanches d’un taquin
Baiser Roi s’épanouit d’un indécent réjoui

S’oublier en le creux de ces reins respirés
Où se délient rires d’élancés refleurés
Est pur ravissement du coeur évanoui

Va la sève ventant les lèvres ébisées
Et désirs de rêves s’adorant de baisers

Ainsi vague le vent de l’Aimée du levant
Où l’ivresse de Vous : diadème sur divan !

 

Oli ©Ivresse de Vous
©(P)-01/10/15 à Muse S. (12p) *Mus28

 

 

3+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ivresse-de-vous-delloly/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Oliver Delabre - (Delloly)Laurence de KoninckBrahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Laurence de Koninck
Membre
Laurence de Koninck

Ivresse de l’Amour avec un grand “A”… Quel hymne mélodieux, c’est heureux, passionné, charnel et toujours poétique. Alors j’aime ! Merci Oliver de ce plaisir servi sur canapé !

Brahim Boumedien
Membre

Merci, Olivier, pour ce beau partage où l’amour règne en maître : un amour dont l’ivresse de l’aimée est semblable à un diadème sur divan. Une reine parée de sa royale couronne et qui a troqué son trône impérial pour un divan spécial. Merci encore pour ce cri d’amour de la vie !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE