«

»

Déc 26 2018

Delloly

Imprimer ce Article

…Ils marchent marchent – Delloly

 

Ils marchent marchent comme habitués
deouis le Temps s’écoulant morne
vêtus de cet habit d’autre raison créée
comme seconde peau d’un jaune orbe
rappelant leur existence aux “assis”
atteints du virus de vile oubliance
une fois élus se croyant Chefs d’obédiance
en un Monde où raison de l’Être se flétrit

Ils marchent marchent ces valeureux
hommes et femmes vêtus de  bandes jaunes
dans le froid sous la puie d’un chantonne
étonnant encor quoique moins nombreux
les oiseaux quittant le Pays de son froid
les mammifères quittant les prés et bois ;
seuls les politiques ne comprennent la chose
et journalistes se ravient de vivre l’ose

Ils marchent marchent revivant enfin
non de leur ombre mais en temps que Citoyen
demandant d’être écoutés de leurs valeurs
réclamant de vivre bien autant qu’élus ;
pourquoi sont-ils oubliés comme inconnus
sans eux l’économie s’en irait mourir
glissant en bérézina jusques à périr ;
travailler  doit être reconnu de l’honneur

 

 

Ils chantent chantent leurs colères
de crainte d’être oubliés de misères
sans regret juste d’un battement de paupières
comme à faire croire fin de vies amères
certes, de haineux se greffant aux cris
n’aimant ni homme, ni pouvoir, ni eux-mêmes
présentant le nihilisme qu’ils ne comprennent
comme un jeu vidéo sans loi sans vies

Ils chantent chantent des doléances
vêtus de jaune comme habit de croyance
les samedis en villes de leur clémence
les comprenant et les conviant d’existence
à défiler sans complaisance d’habitants
non vêtus de jaune mais de même ivrance
pour ne pas côtoyer les “bad” casseurs
insultant la vie de l’espoir et ses heures

Ô Vous Citoyens aimant travailler et le dire
osez chasser cette violence de vos rangs
sans ménagement pour éviter le pire ;
à Tous, à Vous et votre combat du Temps
montrez-vous forts de vos convictions
sans casser, sans délivrer de la haine,
loin de journalistes moqueurs de la peine
ne désirant qu’allumer le feu tel pass’temps

Ô Vous serviteurs de la Patrie, casqués
gardez-vous d’utiliser la facilité
même au bord de Rivière de la peur ;
ne divisez-pas encor plus ceux du pouvoir
de ceux qui les font vivre chaque jour
pensez au respect de l’individu, à l’Amour ;
sans lui rien ne peut se faire ni obédiance ;
se doit couler en nos veines l’Espérance

 

Oli ©... Ils marchent marchent..
©(P)-23/12/18 à ma France *You75

 

 

Le score Global : 0
Votez pour cet article !
[Total: Moyenne: ]

Au sujet de l'auteur

Delloly

Delloly

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ils-marchent-marchent-delloly/

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. oasisArt9

    Jadore votre façon de le conter mais j en déprimé aussi et dors mal
    Mais le mensonge politique il faut qu il régresse
    Julie

    1. Delloly
      Delloly

      merci Julie , il est certain, que le désordre fait peur, même de sa raison

  2. Philippe X
    Loup Zen

    Ce n’est plus de bérézina dont il est question mais de benzina !
    Dans le passé le jaune était une infamie lorsque brodé sur un veston il désignait les malheurs de toute une nation….Allons nous voir ces gilets comme étant promesse de gibets ?
    Merveilleux écrit en vérité.

    1. Delloly
      Delloly

      en effet comme le jaune pour l’homme était signe de Coc… il me semble… merci pour vos mots. passez une belle fin d’année d’amour et d’écriture
      Oiver

  3. ChanTal-C
    ChanTal-C

    Ce très beau texte décrit parfaitement, avec des mots très justes les actions et sentiments
    animant les participants à cette marche ainsi que les raisons profondes les motivant…
    Merci Oli pour cette analyse laissant entrevoir les raisons d’espérer…
    Bises

    Chantal

    1. Delloly
      Delloly

      Oui; merci pour avoir osé y laisser un ressenti, ce qui n’est jamais évident en pareille situation
      ol

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.