«

»

Mai 13 2019

Imprimer ce Article

Ile flottante – Patrice Fougeray

Ils rament

Sous le viol des pagaies

La mer roule,

Ses hanches ondulent,

Soulèvent l’embarcation.

L’écume aux relents enivrants

Griffe les dos

Sous l’effort ahanant.

Ils rament.

Ils rament

 

Les cimes des palmiers

Apparaissent et plongent

A l’horizon.

Ils rament.

L’île d’eux s’éloigne.

 

Ils rament

Poursuivent l’île fuyarde

Ils rament

L’île au loin les regarde

En riant.

Elle a levé l’ancre l’île

Alors qu’ils pêchaient les perles;

 

Elle s’enfuit, l’île

Devant les pilleurs de perles;

De toute sa forêt,

Tendue comme une voile,

L’île s’est enfuie,

Guidée par les étoiles.

Soudain l’île tournoie

Sa ronde devient folle,

 

Dans le ciel qui rougeoie

Et l’on entend les voix

Des oiseaux affolés

Qu’emporte le maelstrom

Tourbillon emballé

Qui aspire les hommes

Dans son manège sans fin

Éternel chemin

Ils rament

L’île enfin les attend;

 

L’île avec ses fruits d’or

Ses fruits et son serpent;

Un serpent qui endort

Ceux qu’ils touche en tombant.

Ils rament

L’île devant eux ouvre un chemin beant

Ils rament

Ils rament

Ils rament

Et tombe le serpent.

 

Patrice Fougeray

1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ile-flottante-patrice-fougeray/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE