«

»

Sep 29 2016

Imprimer ce Article

Il suffirait pourtant -Brahim BOUMEDIEN-

il-suffirait-pourtant...

Il y a des moments où une grosse boule
Se forme dans le cœur, au point de l’éclater
Lorsqu’on a l’impression que l’univers s’écroule
Qu’on n’apprécie plus rien dans cette obscurité

 

Lorsqu’on a l’impression que le monde est injuste
Lorsqu’on se sent spolié de ce qui nous revient
Et lorsque devant nous, l’horizon est triste
Lorsque tout laisse croire que la vie ne vaut rien.

 

Il suffirait pourtant de choisir un livre
S’asseoir ou s’allonger, bercé par la musique
S’évader un moment, essayer de survivre
Et rêver un instant, faire l’amnésique

 

Penser à l’être cher, qui nous tient en éveil
Et cet antidouleur à nul autre pareil
Qui ne coûte pas cher et qui nous émerveille
En ces temps moroses, sans charme et sans soleil…

 

1+

- Diplômé de l'Ecole Normale Nationale d'El-Harrach
- Formateur (Education Nationale et Formation professionnelle)
- Ancien professeur de Techniques de gestion et de Techniques d'Expression
- Ancien professeur à l'ENNET
- Ancien directeur de collège
- Je m'occupe actuellement de recherche pédagogique (lutte contre l'analphabétisme, en particulier)

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/il-suffirait-pourtant-brahim-boumedien/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Brahim BoumedienIlef Smaoui Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Ilef Smaoui
Membre
Ilef Smaoui

“authentiques”

0
Ilef Smaoui
Membre
Ilef Smaoui

Ces vers poétiques sont authentique à la vie son blanc et son noir , gardant dans coeur espoir on arrive à s’émouvoir , on trouve un petit rêvoir , oui s’assoir et plonger dans le beau à voir …Très très beau poème , oui j’aime quand dans la solitude extrême , on déniche une petite crème et on se régale passant ce moment qui va mal !

0