«

»

Sep 13 2018

Imprimer ce Article

Il s’attachait à la paille de la vie- Fattoum Abidi

Il s’attachait à la paille de la vie

 

Il s’attachait à la paille de la vie

Il ne voulait pas perdre la belle

Mélodie de l’espoir, il envoyait des ondes

Positives à son âme.

 

Lors de la communication avec l’ami poète,

Il s’exprimait avec une amertume,

La silhouette du silence

Etait là, couvait l’espace vide de ses tristes ondes.

 

Il s’attachait à la paille de la vie

Il voulait rester dans l’espace

De l’immortalité, il regardait la lumière

De l’existence, sa tête ne voulait pas dormir dans une tombe.

 

Lorsqu’ on s’habitue à un ami poète,

Artiste ou autre, oh  la mémoire

N’accepte pas son départ,

Même si l’ami est virtuel, il devient réel,

 

 Depuis l’amitié émotionnelle,

  On pleure la mort cruelle,

Et la maladie était incurable.

Un de nos piliers a quitté la vie.

 

La mémoire visuelle et intellectuelle

Revient, remue, pleure, se révolte,

Puis elle se confie à sa  plume,

Engagée, elle notait, note et notera la souffrance des émois.

 

© Fattoum Abidi – 13.9.2018

3+

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/il-sattachait-a-la-paille-de-la-vie-fattoum-abidi/

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Nguyen Thi HonFattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Nguyen Thi Hon
Membre
Nguyen Thi Hon

Très beau poème sur ce que vivent les personnes atteintes de maladies incurables dont les forces s’etiolent peu à peu jusqu’au dernier souffle, la respiration est comme à travers une paille dans les derniers instants.