«

»

Nov 04 2018

Imprimer ce Article

Hommage à Pierre Perret : LILI : Marie Combernoux

Hommage à Pierre Perret

LILI

Elle ne venait pas des Somalies, Lili,

Ni d’un bateau plein d’immigrés, Lili

Car elle était née à Toulouse, Occitanie,

Dans le quartier de Croix Daurade, Lili…

Mais des chats, des noirs, des blancs,

Des gris, des Mimis, des Lilis,

Y en a partout, Miaou, Miaou

Peut être elle suivit un chat des Minimes

Dans l’ombre de Nougaro le sublime

Chat Jazzman à la voix rocailleuse

Qui n’avait pas de chat dans sa gorge gouailleuse

Mais des chats, des matous, des tigrés,

Des roux, des Mimis, des Lilis,

Y en a partout, Miaou, Miaou

Mais qui était cette femelle Bon Dieu !

Cette Lili aux poils noirs et soyeux

Yeux verts envoûtants, parfois regard triste,

Pourtant, non, ce n’était pas une artiste !

Non, ce n’était pas Lili des Somalies

Mais des greffiers, des Mimis, des Lilis,

Y en a partout, Miaou, Miaou

C’est juste ma chatte adorée Bastet-Lili

Qui est venue, elle aussi de son plein gré,

Vider les poubelles de mon quartier !

Mais des chats nus, des chartreux,

Des siamois, des Mimis, des Lilis,

Y en a partout, Miaou, Miaou

Non, elle ne vient pas des Somalies, Lili

On ne sait pas trop d’où elle vient, Lili,

Mais j’aime sa robe couleur de jais

Je la caresse et lui fait des mimis mouillés.

On ne saura jamais de quelle gouttière

Elle est tombée, un jour où je passais par là

Mais on s’en fout, c’est mon amour de Chat !

5+

je ne suis plus une jeunette, je suis née le 3 Avril 195....et quelque, j'ai été élevé jusqu'à mes 12 ans à Caussade (82) par mes grands parents , qui étaient agriculteurs et négociants en fourrage, j'ai été élevé entouré de nature, d'animaux de basse-cour, d'un jardin, et j'ai aussi appris l'occitan car entre eux mes grands parents le parlaient. Après 12 ans de bonheur , je suis allée vivre àToulouse, avec ma mère et son mari. A partir de là, ce fut une autre histoire.... je viens d'écrire un libre de nouvelles, réelles et fictives, et de poésies, j'attend sa sortie. Voilà un peu de moi, mais vous ne savez qu'une partie de ma vie riche et cahotique à la fois Bien cordialement.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/hommage-a-pierre-perret-lili-marie-combernoux/

6
Poster un Commentaire

avatar
5 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Simone GibertMarie CombernouxChristian SatgéHubert-Tadéo FélizéJeanine Chatelain (Belle des Bois) Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Merci Marie pour cet hommage à Pierre Perret, qui n’avait pas seulement du talent, de l’humour, mais était un brin coquin ! Quant à Claude Nougaro, on ne peut penser à Toulouse sans le revoir avec son écharpe blanche, je ne l’oublie pas. Votre écrit me fait du bien !

Christian Satgé
Membre

Superbe hommage en « coup de billard » : Vous nous enchantez sur les rythmes de Pierre Perret, ce poète souvent méprisé, et vous chanter les chats, amis des poètes et surtout le “Claude nostre” que je n’arrive pas à mettre ne vers, révérence oblige. Fond et forme tout y est en plus d’évocation qui me parlent peut-être plus qu’à beaucoup d’autres. Bravo pour ce retour en fanfare, Marie, et merci pour ce partage rafraichissant…

Hubert-Tadéo Félizé
Membre
Hubert-Tadéo Félizé

Texte original qui sort de l’ordinaire. Pierre Perret aurait aimé me semble-t-il.

Bonne fin de journée.

Hubert-Tadéo

Jeanine Chatelain (Belle des Bois)
Membre
Jeanine Chatelain (Belle des Bois)

Merci beaucoup,,j’adore cette chanson.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE