«

»

Mar 09 2018

Imprimer ce Article

Histoire d’Ö au Café de Flore – Anne Cailloux

 

Le soleil d’hiver câline les terrasses de ce café légendaire.

Saint Germain des Près a épousé le Café de Flore

il y a…si longtemps ;

L’après guerre nous laisse un décor baroque

les peintres qui déambulaient jadis au Flore

ont marqué l’histoire indéniablement.

Leurs âmes y sont encrées à jamais.

Un artiste croque une muse imaginaire,

un autre, parle à haute voix

les bourgeois bohèmes n’ont jamais été aussi beaux

un autre temps coule en ce lieu

d’autres histoires prennent vies ;

Je l’attends, comme on attend le messie ;

Aujourd’hui, de dentelle l’amour s’est vêtu,

les rayons du soleil offrent

des arabesques sensuelles à mon corsage

qui laisse deviner des monts et des soupirs.

 

Un jour, j’y ai croisé ses yeux menthe à l’eau,

et son sourire à faire pâlir Don-Juan.

Comme un tableau inachevé, je veux

découvrir ses couleurs, ses odeurs, ses contours

ses formes, sa signature vocale sur mon corps.

 

Un murmure à mon oreille

me transporte dans l’air de son jeu.

son chant est si doux, que je me laisse emporter

Il est déjà en représentation

acte deux scène trois.

C’était hier… Mon lit s’est transformé en arène.

 

Je me souviens de ses mots passant

passant si vite que le temps a été abusé.

Des brumes de plaisirs dans un devenir

orgasmes fous et long murmures

je l’aime du pareil au même.

Le café des poètes se met en scène ;

on ne vient jamais par hasard au café de flore

la littérature croise les barreaux de Paris

sous le regard des Deux Magots.

Les demoiselles pulpeuses en mini jupe

ont remplacé les femmes masculines

qui portaient si bien les tailleurs pantalons.

 

Sa main effleure la table avec nostalgie

à la même assise

où Guy Béart composa une mélodie célèbre.

Vous avez tort Monsieur Béart,

il y aura toujours un après

à Saint germain des prés…

Et s’il n’en reste qu’un, ce sera le nôtre.

 

©2018  Anne Cailloux

 

5+

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/histoire-do-au-cafe-de-flore-anne-cailloux/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxFattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bonjour Anne merci pour ce superbe et sensationnel partage,
Mes amitiés
Fatoum.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE