«

»

Juil 10 2019

Imprimer ce Article

…Heure Thermale – Delloly

Des petits bleus volent de fleur en fleur
bordure de parterre rochelais
azurés, ils se nomment : il Vous plait
de les observer sonnant ce bonheur
d’un après-midi en cure thermale
composé d’une sieste à l’eau vestale

Quelques heures à ne rien faire au vent
Ô.. ne soyez donc pas courroucée des mots,
seulement parisien aimant les ponts
contempler la Seine aller lentement,
j’aime vivre aux sons de brise et senteurs
de l’impression d’Être parmi couleurs

Ne Vous tourmentez pas, d’une balade
se composera l’attente à se voir
à dix-sept heures d’un ciel au miroir
reflétant ce visage sérénade ;
retournerons en la Demeure d’Yze
profiterons du jardin et gourmandise

Evidemment Vous conterais l’attente
d’un Temps osant du vent à me séduire
comme au Leica sous le voile d’Atlante
ordonnant photos sans rien éconduire
juste d’un jeu de clics épousant l’air
de ses formes à replaire d’une chair

Simplement Vous écouterais rêver
de vos heures impassibles et belles
passées aux thermes à Vous motiver
yeux clos leurs glissant pensées ribambelles
au soir au jardin à voir le couchant,
Ô.. Vous le conterais la nuit s’endormant…

..

Oli ©Heure Thermale
©(P)02/06/88 … 

.

5+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/heure-thermale-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE