«

»

Déc 11 2019

Imprimer ce Article

Héroïne et demie – Brahim boumedien

Elle lavait les draps, le linge des malades

Que son fils transportait à vélo, certains jours

Du petit hôpital de la grosse bourgade

Où était leur logis, leur maison de toujours

Dans la grande marmite que son garçon posait

Sur sa tête encore frêle pour pouvoir l’emmener

Elle préparait le repas de tous ceux qui disaient

Dieu, protégez la Dame qui vers nous s’est tournée

Elle se servait du bois, lavait dans la bassine

Ne se plaignait jamais, jamais ne rechignait

Son four était d’argile,  ses mains sa machine

Et c’est dans la cour qu’elle besognait

Se levant la première, se couchant la dernière

Telle est cette héroïne, cette héroïne et demie

Il s’agit de ma mère dont je suis plus que fier

Celle dont la bonté s’étale à l’infini

 

B.Boumedien le 6/8/2014

2+

- Diplômé de l'Ecole Normale Nationale d'El-Harrach
- Formateur (Education Nationale et Formation professionnelle)
- Ancien professeur de Techniques de gestion et de Techniques d'Expression
- Ancien professeur à l'ENNET
- Ancien directeur de collège
- Je m'occupe actuellement de recherche pédagogique (lutte contre l'analphabétisme, en particulier)

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/heroine-et-demie-brahim-boumedien-2/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :