«

»

Jan 03 2018

Imprimer ce Article

Le Havre – Aldrick Le Mat

 

Les murs abîmés, des rues de Paris,
Ne me disent rien, vraiment rien.
Moi c’est le Havre
Vous c’est Paris, ma ville s’est tarie,
Mais pas l’amour pour son terrain.

Le Havre, signe de la paix, du port,
Où les cygnes sont des mariés
Avec pour horizon la mer du Nord,
Où les vents grisent les marées.

Le Havre, est aussi le soldat guerrier.
À juste titre la pierre,
Reconstruite par Auguste Perret,
Au ciment d’aujourd’hui, d’hier.

C’est l’ouvrage d’un millier de galets,
La mosaïque de plage.
À chaque passage où la mer balaie,
Le Havre tourne ses pages.

Quand la nuit ne s’est pas encor couchée
Les goélands à l’aurore.
Pleurent et s’écrient, comme un coq emouchet,
Les goélettes quittent port.

Le Havre, tu n’as plus le choix
C’est toi que j’ai choisi.

© Aldrick LM. – 03/01/2018

2+

Aldrick, jeune homme de 18 ans. Passionné des Lettres et des poèmes. Parfois je m'ennuis alors j'écris les mots que j'aime.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/havre-aldrick-mat/

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxAldrick MAntoine QUESSONJeanine Chatelain (Belle des Bois)Francine Béteille Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

C’est tellement plus et quand même un grand symbole pour nos bateaux..
Bravo pour ses jolie mots.

Antoine QUESSON
Invité
Antoine QUESSON

Je ne connais guère ce Havre de paix. C’est certainement un beau port…(.Salut!) où l’on trouve de beaux galets…
Pardon pour ces tournures de mots… que j’aime aussi partager. Bravo.

Jeanine Chatelain (Belle des Bois)
Membre
Jeanine Chatelain (Belle des Bois)

Très beau poème qui donne envie de connaître cette ville

Francine Béteille
Membre

Bravo pour votre poème ! Le Havre est chatoyant avec ses cabines colorées pour ses cinq cents ans !
Nous aimons beaucoup Le Havre mais Paris aussi !
Bonne année à vous.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE