«

»

Nov 30 2018

Imprimer ce Article

Hanouka…- Janine Chatelain

Hanouka.

J’ai glissé mon rêve sur des mots, sur un morceau de papier,
Coincé dans une fente, dans le jardin secret des pierres,
Près d’un Mur où s’élèvent, les Lamentations des prières,
Près d’un Dôme d’or et de lumières, qui éclaire un rocher ,

Ô Jérusalem, tu allumes la première bougie du chandelier ,
Près de chaque fenêtre, des paillettes dorées s’envolent ,
Pour faire jaillir la clarté , née du miracle d’une seule fiole,
Où se ravive la flamme d’un Temple, chassant l’obscurité,

Ménorah, quand les lumières jaillissent de tes branches,
Sur notre Arbre de Vie, notre corps et l’ esprit se libèrent,
De l’enclos de l’obscurantisme , de la noirceur sur la terre,
Sonnent les éclats de rire, des joues rouges de l’enfance,

Si une seule fiole d’huile , éclaire les bougies du chandelier,
L’infini est un chiffre huit, qui brille au soir de cet ultime jour,
Dans les jardins de Tibériade, il est aussi des fleurs d’amour,
Qui s’épanouissent dans la lumière, et des rêves en bouquet ,

J’ai glissé mon rêve sur des mots, sur un morceau de papier,
Coincé dans une fente, dans le jardin secret des pierres,
Près d’un Mur où s’élèvent, les Lamentations des prières,
Près d’un Dôme d’or et de lumières, qui éclaire un rocher ,

Jeanine Chatelain, le 30 Novembre 2018.

” 1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
2 La terre n’était que chaos et vide. Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme et l’Esprit de Dieu planait au-dessus de l’eau.
3 Dieu dit: «Qu’il y ait de la lumière!» et il y eut de la lumière.
4 Dieu vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres.
5 Dieu appela la lumière jour, et les ténèbres nuit. Il y eut un soir et il y eut un matin. Ce fut le premier jour.”

La Genèse, chapître 1, 1-5

3+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/hanouka-janine-chatelain/

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Serge CampagnaJeanine Chatelain (Belle des Bois)Christian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Serge Campagna
Membre
Serge Campagna

Les yeux glissent sur vos mots jusqu’à toucher le coeur juste là où il faut. Merci pour ce matin chaleureux et ensoleillé.

Christian Satgé
Membre

Il est des lieux inspirants ô combien, et pour certains on a envie de dire « Comment pourrait-il en être autrement ? » même – et surtout- s’il est difficile d’aligner des mots quand n est vraiment et profondément touché. Merci et bravo pour ace partage…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE