«

»

Juil 04 2017

Imprimer ce Article

Haikus des Abysses……..Jeanine Chatelain

Haikus des Abysses

Madrépore.

Au fond des abysses,

Fleurissent sur l’Arbre de Vie,

Les roses nacrées .

Jeanine Chatelain       le 4 juillet 2017


.

0

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/haikus-des-abysses-jeanine-chatelain/

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Marianne DessauxOliver Delabre - (Delloly) Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Marianne Dessaux
Membre
Marianne Dessaux

joli agreable àl’oreille et au coeur cordialement Marianne

Oliver Delabre - (Delloly)
Modérateur

Chère Belle des Bois
il est assûrément beau
et irait parfaitement en micro-poème

Toutefois comme Haïku
en effet le 3ème vers doit surprendre pour mettre fin au poème, tel dans un sonnet

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE