«

»

Mai 14 2019

Imprimer ce Article

Grandir – Charlotte Dubost

J’ai fait une croix
Sur la carte au trésor
Guidée par ta présence
Cette flamme si dense
Sous laquelle le bonheur d’une existence
Se forge
Cette flamme, indiquant d’un léger crépitement
L’endroit où l’or loge
Il est temps.
Il étend ses rayons au-dessus de nos têtes
Et s’écoule.
Alors,
Il est temps pour le casse du siècle
Sans armes et sans cagoules.

Il est temps.
Faire germer les grains du sablier
Plonger les mains dans les débris
De ses parois enfin brisées
Et s’enfuir
Avec une poignée de vie.

C’est mon unique vœu
Rester enfant et t’offrir mon enfance
Pour qu’on puisse grandir à deux
Si un jour le cœur t’en dit

Grandir avec toi
En écho au mouvement
D’une vie qui se déploie
Simplement

Grandir au fil des saisons
Savourer les tableaux
Qui naissent et se défont
Tournées vers le soleil
Nourries par chaque rayon

Grandir en sautant à pieds joints
De jalon en jalon
Le long d’une voie sans fin

Grandir ensemble sans s’arrêter
Tant qu’on n’a pas inauguré
Mille nouveaux terrains de jeu
Où faire résonner nos éclats de rire essoufflés
Autant d’idées stupides pour se mettre au défi,
Autant de codes à enfreindre,
De murs trop gris à repeindre,
Et d’occasions de gagner notre pari
En se prouvant qu’on est en vie.

Grandir, sans s’arrêter
Tant qu’on n’a pas trouvé de noms
Aux mille nuances indescriptibles
Cueillies au bord de l’horizon,
Au cœur des jungles de béton,
Entre les lueurs qui nacrent un désert d’infini,
Sous le halo des flammes qui peignent le crépuscule,
Dans la grâce de l’instant auquel le jour bascule
Laissant au bleu profond quelques points de lumière
Où convergent les regards, les rêves et les prières

Grandir sans s’arrêter
Tant qu’on n’a pas transcrit
Les milliers de symphonies
Qui habitent le silence,
Le chant des gouttes de pluie,
Et le souffle d’un monde en perpétuelle naissance

Grandir, sans s’arrêter
Tant qu’on n’aura pas rencontré
Les milles frères et sœurs
Qui nous tendront la main
Et toucheront nos cœurs
Pour combler les fissures
De notre foi en l’humain

Grandir sans s’arrêter
Tant qu’on n’aura pas appris à cultiver
Une paix complète
Dans les sillons d’une terre imparfaite

Grandir sans s’arrêter
Et suivre l’amour sans hésiter
Tant qu’il aura des lieux à nous montrer,
Des histoires à nous offrir,
Et des choses à nous enseigner

Marcher sans s’arrêter
Jusqu’à chaque endroit
Où les enfants qui vivent en nous
Se sont donné rendez-vous

Grandir sans s’arrêter
Tant qu’on n’a pas été secouées
Par mille décharges d’émotion
Qu’on laissera vivre sans réserve
Et perler du coin de nos yeux
Jusqu’à la commissure des lèvres

Grandir main dans la main
Sans craindre le froid ni la faim
Sans reculer face au jugement d’autrui
Et trouver l’énergie d’opposer au chaos
La force de ce qui nous unit

Grandir avec toi
Que ce soit pour une seconde, des années, un mois
Grandir avec toi
Tant que ton bonheur s’accorde à l’intersection de nos voies.

 

http://www.poesiedesrues.com/ecrits-collateraux/grandir

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/grandir-charlotte-dubost/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Charlotte DubostDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Delloly
Modérateur

quelle douce déclaration au romantisme avéré
merci pour ce partage
Ol

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE