«

»

Juil 03 2019

Imprimer ce Article

Gens du Voyage – Philippe X

 

     Apprendre à se connaître c’est aussi apprendre à se respecter 

    En réponse à de nombreuses questions sur les habitants de la galaxie les Gens du Voyage comme tout et n’importe quoi a été dit, Il fallait que j’apporte ces précisions importantes pour que vous puissiez comprendre qui sont les Gens du Voyage, les Gitans, Manouches etc…

    << Je précise que ces informations n’engagent que moi. >>

    Encore une chose qui a son importance... l’aspirine n’est pas fournie pour résister au mal de tronche que la lecture va vous donner.

    Les gens du voyage, des nomades par choix :

    Français depuis souvent de très nombreuses générations, les gens du voyage revendiquent haut et fort l’appartenance à cette notion plus que jamais d’actualité : l’identité nationale.

    Christian BERNADAC dans l’Holocauste oublié : (https://www.amazon.fr/LHolocauste-oubli%C3%A9-massacre-Christian-Bernadac/dp/B0014L9RBC ) nous apprend le martyre et la disparition des tziganes dans les camps de la mort.

    L’Allemagne va ériger un monument en mémoire des centaines de milliers de Tsiganes (Sinti, Manouches et Roms) déportés et tués par les nazis en Europe.

    La construction est lancée à Berlin, 66 ans après la signature par Himmler, chef des S.S, d’une circulaire désignant ce peuple commeun ennemi biologique de race étrangère et de sang étranger” et ordonnant leur déportation. .

    Mais ne représentant pas un électorat « ils » n’intéressent pas nos hommes et femmes politiques.

    Ils déclarent être des Français comme les autres, à un détail près : ils habitent dans une maison qui roule, par choix d’une vie non sédentaire.

    A part cela, les gens du voyage revendiquent une totale “normalité” économique, juridique et sociale.

    Ils travaillent et gagnent souvent bien leur vie, ce qui explique leurs caravanes luxueuses et leurs voitures de marque, coûteuses.

    Ils paient des impôts et scolarisent leurs enfants. Ils sont totalement intégrés dans la société et respectent leurs droits et obligations. (NO COMMENT……)

    Les principaux  métiers qu’ils exercent :

– Récupérateur en métaux

– Brocanteur 

– Circassiens ( cirque )

 – Fêtiers, (fêtes foraines ) 

– Forains et vendeurs ambulants.

    Pour l’ exemple : j’ai été forain, récupérateur de métaux, brocanteur, alors que mes origines ne sont pas Gitanes.

    «Gens du voyage» est le terme juridique et administratif qui désigne une catégorie de personnes dans le droit français. Cette catégorie administrative recouvre une grande diversité de personnes avec des situations économiques et des origines très diverses, dont des Français qui n’ont rien à voir avec les Tsiganes, des gitans, etc.

    La confusion entre les «Gens du Voyage» et les Tziganes vient en partie de cette spécificité française qui interdit à l’administration de qualifier une partie de la population sur des critères ethniques.

    Au début du XXe siècle, le gouvernement français veut surveiller les Tziganes qui sont alors victimes des pires préjugés.

    L’appellation «nomades» est alors officiellement utilisée et la loi du 16 juillet 1912 leur impose un carnet anthropométrique obligatoire qui contient des informations telles que l’envergure, la longueur et la largeur de la tête, la longueur de l’oreille droite, la longueur des doigts médius et auriculaires gauches, celle de la coudée gauche, celle du pied gauche, la couleur des yeux ou encore la forme du nez.

    Je possède ce document administratif, je fais partie des Gens du voyage et je suis un Nomade.

    Nomades par tradition :

    VOYAGEURS  NON-TSIGANES :

    Tinker, nomades d’Irlande, surnommés ainsi depuis le XIIe siècle.
    Quinqui, voyageurs d’Espagne apparus au XVIe siècle
    Yeniches, émigrés en France en Suisse et autre pays d ‘ Europe au XIXe siècle

    VOYAGEURS TSIGANES

    Le mot ‘Tsigane’ vient du grec Atsinganos; c’était le nom d’une secte qui a disparu au XIème siècle.

    Ses fidèles refusaient le contact physique avec tous les autres, qu’ils considéraient impurs. Les paysans byzantins les avaient donc appelés Atsinganos (“non touchés”, mais ceci dans le sens inverse de la notion d’intouchable en Inde). Quand les Roms arrivèrent à leur tour, venant d’Asie et gardant une certaine distance, ils furent considérées comme tels.

    LES MANOUCHES 

    Ils ont vécu longtemps en Allemagne et dans le Piémont Italien

    LES GITANS

Qu’ils soient Gitans Catalans et Gitans Andalous, Ils ont connu une influence espagnole importante et ont marqué très fortement de leur personnalité la musique et la danse du flamenco. Ils résident plus au sud et vivent avec difficultés une sédentarisation forcée qui est bien souvent un échec.


    LES ROM 

    Les Roms sont un peuple européen d’origine indienne, dont les ancêtres sont venus de la moyenne vallée du Gange, en Inde du Nord, il y a environ 1000 ans. Parvenus en Europe par l’Asie Mineure et le Bosphore, ils se sont installés d’abord dans les Balkans, puis dans les Carpates, ils vivent surtout en Europe Centrale.

    Les Roms au sens large se subdivisent principalement en Roms dits “orientaux” (85% du total), en Sintés (souvent appelés Manouches en France – 4%) et en Kalés (ou Gitans – 10%), en Gypsies (ou Romanichals en Grande-Bretagne – 0,5%) – sans compter divers groupes de moindre importance numérique mais tout aussi Roms que les autres Roms. Au niveau européen, ils sont aujourd’hui sédentaires à 96%.

 

  Les YENICHES

    Les Yéniches sont un groupe ethnique européen. Certains se disent d’origine celtique mais la thèse est très contestée, tout comme celle qui en fait les descendants de commerçants juifs itinérants.

    Ils sont nombreux sur le Département de la Loire. Leur origine est encore mal connue, Au moment de la guerre de trente ans, ils auraient, à la suite d’événements historiques, quitté le Palatinat et adoptés le mode de vie des Tsiganes ( période palatine 1618-1623). De nombreux mariages eurent lieu entre les Manouches et les Yéniches au cours des siècles.
C’est en 1714 qu’on trouve le premier document avec le nom de “Yéniche”. 

    Roms c’est le nom que les mouvements revendicatifs d’intellectuels tsiganes voudraient imposer comme terme générique. Mais les Tsiganes de France, Manouches et Gitans le refusent.

    Sous-groupes

    Kalderashes : généralement ils sont chaudronniers, étameurs (et non pas : et ta sœur ?), récupérateurs de voitures. J’ai voyagé en leur compagnie.

    Lovara : généralement éleveurs de chevaux ( maquignons )
    Tchourara
    Valshtike Manouches
    Sinte français ( artistes de cirque et de spectacles
    Galshkene Manouche
    Sinte allemands
    Piemontesi et Sinte italien
    Prajshtike Manouche
    Sinte prussien
    Catalan
   Andalous

En FRANCE,

    D’après le Journal d’un bourgeois de Paris, le 17 août 1427, 100 à 120 hommes, femmes et enfants, demande l’hospitalité et à séjourner à La Chapelle Saint-Denis.

    L’évêque de Paris réagit en se rendant sur place avec un frère mineur qui prêche et convainc le groupe de repartir. Le groupe repart en direction de Pontoise début septembre 60

    Dès 1666, Louis XIV décrète que tous les Bohémiens de sexe masculin doivent être arrêtés et envoyés aux galères sans procès. Par ordonnance du 11 juillet 1682, il confirme et ordonne que tous les Bohémiens mâles soient, dans toutes les provinces du Royaume où ils vivent, condamnés aux galères à perpétuité, leurs femmes rasées, et leurs enfants enfermés dans des hospices.

    Une peine était en outre portée contre les nobles qui donnaient dans leurs châteaux un asile aux Bohémiens ; leurs fiefs étaient frappés de confiscation.

 

    LANGUE PARLÉE 

 

    Le ROMANI

    C’est la langue des Roms ! Elle est indiscutablement indienne et proche du hindi, langue de l’Inde. Son vocabulaire et sa grammaire de base sont indiens aux trois quarts. Le reste est constitué de vocabulaire emprunté principalement au persan, au grec et ensuite aux langues européennes de contact.

Écrit depuis le début du 20ème siècle dans des alphabets différents selon les pays, le romani dispose depuis 1990 d’une écriture commune laquelle permet notamment une meilleure diffusion de la littérature Rom. Dans certains pays, comme la Roumanie, il est enseigné à l’école et, en France, l’INALCO dispense une formation complète en langue et civilisation des Roms.

    Le CALÓ

    Le caló est une langue mixte des langues romanes et du Romani parlée en Espagne, au Portugal, au sud de la France, en Amérique latine.

    Il est également appelé en castillan romaní español et son nom signifie « noir » en romani

    Langue indo-européenne, il comprend de nombreux dialectes : caló español, calão portugués (portugais), caló catalán, caló vasco ou erromintxela (basque) , caló occitan (quasiment éteint, extrême sud de la France), et le calon brasileño (brésilien).

    Les Roms y ont développé des sabirs tels que l’ibéroromani (caló), qui utilise le vocabulaire rom, la grammaire espagnole, présente de nombreux emprunts lexicaux à l’andalou, et parfois aussi au catalan, et est la source de nombreux mots en argot espagnol.

    Par opposition à mon Beau-père je n’ai jamais parlé CALÓ mais Manouche.

    En FRANCE,  par manque d’instruction,  la grande majorité des gens communiquent entre eux au moyen d’un sabir (que je qualifierais de merdique ) mêlant mots déformés, argots, termes de métiers exercés… ce qui n’est pas fait pour faciliter la bonne entente entre nous.

    DIALECTES 

    Kalderash
    Lovari
    Tchourari
    Manouche d’Alsace
    Sinto piémontais
    Sinto prussien
    Caló Espagne

    Pas facile de s’y retrouver, d’autant plus qu’il n’existe pas de traditions, ni d’historique écrits….il n’ y a que depuis quelques années que la scolarité est proposée dans ce milieu.

    Un infini merci pour votre patience et pour le formidable travail de CHANTAL.

.

    ©Philippe X – 03/07/2019

 

 

9+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/gens-du-voyage-philippe-x/

10
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
6 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxPhilippe XDellolyChristian SatgéChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Très intéressant, nous permets de faire la différence. Des souvenirs me remontent en mémoire. un ferrailleur qui roulait en Rolls voulait m’épouser.. D’origine MANouche
vraiment très intéressant
merci à vous Philippe.

Anne

Delloly
Modérateur

Un mot suffit à définir cette ode ; PASSIONNANT
Merci cher Ulysse ….. vos voyages nous pimentent les heures
Oliver

Christian Satgé
Membre

Plus je te lis plus j’apprends et c’est un enrichissement des plus intéressants. Continue à parler de ce monde que tu connais si bien, de gens vivant en meute à nos yeux à ouvrir ou en solitaires sans doute dans leur tête libre. Bravo et merci…

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Excellente chronique détaillant avec talent les origines et la vie de tous ceux que l’on nomme “les gens du voyage” sans connaître
la réalité ! cette réalité diverse et variée que nombreux ne cherchent ou ne veulent pas connaître, se privant ainsi d’un savoir et
enrichissement hors du commun !

“Apprendre à se connaître c’est aussi apprendre à se respecter”
L’essentiel de la vie, des relations humaines…

Merci Philippe pour ce très beau texte.
Amitiés

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE