«

»

Mar 20 2018

Imprimer ce Article

Frissons nocturnes – Sara Diluna

La nuit tombée
La Cambrioleuse
Etait fort nerveuse
Noire Araignée
Elle atterrit
Dans la pièce
Où reposait
Un merisier
De vieux meuble
Le jour,
Vendeuse amoureuse
Elle savait vanter sa valeur
Mais dès que le soleil se couchait,
Elle se disait : “ce morceau de bois,
il me le faut pour moi”.
Elle caressa alors son pourtour
De ses longs gants de velours

 

©Sara diluna

 

0

Auteure belgo italienne, j'écris et je chante à la guitare depuis l'âge de mes quinze ans.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/frissons-nocturnes-sara-diluna/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE