«

»

Nov 16 2016

Imprimer ce Article

Frêle Manteau – Delloly

Sous frêle manteau, se cachait le beau frisson
D’être réchauffé auprès de la cheminée,
Celle d’autrefois : la romance raffinée
De beaux incertains, d’un jour sans contre-façon ;
L’âpre caressé, débarrassé de sa Vie
Lamentée d’hier, lui soufflant demain d’envie.

Instants envolés s’invitant de doux frôlé

Au détour lancé, d’une feuille séductrice

Quittant sa branche, pour enflammer coeur hâlé

Non pour y mourir, juste d’élégant caprice

À danser bel air, effaçant tourments du Temps,

Oubliant retard, de l’amant, sous vent d’autan.

Sous l’arbre meurtri, d’un automne vieillissant

Délassant pensée : l’approchera-t-elle heureux ?

De lèvres sucrées à lendemain frémissant ;

Son corps l’attendait, à souffrir du vent pleureux

D’un jamais lassé, de doigts voyageurs aimés

Toujours invités, lors d’étreintes parfumées.

Sous frêle manteau, chaleur éprouvée du temps

Se lassa d’ennui : frissons glissèrent latents

En son dos creusé, retenant rêves ardents

Glanés en la pensée, durant troubles mordants ;

Douces mains osées, offrirent cette douceur

Ô tant désirée : son Roi frisait le bonheur.

Instants retenus s’invitant de Vie touchée
,
Au retour trouvé, d’un Amant ambassadeur ;

Froid évanescent s’abandonna au bonheur

De lèvres chaudes d’une sève amourachée

Frémissant l’arbre d’un jeté de feuilles d’or,

Couvrant passionnés d’un air bercé de Mandore.

 

frelemanteau2

Sous l’arbre d’envies, manteau les enveloppa
D’un Amour de Vie, où frissons offraient le Pas

D’un bel entrechat au coeur exhalé d’ambrées ;

«Au loin les tourments !» se murmurèrent Amants
De mains dociles, d’ambroisie aux goûts charmant
s
Jusqu’à gente Aube, sous manteau d’Amours cambrés.

 

Oli ©Frêle Manteau

©(P) -16/11/16 à Sandra S (12p (5/7)) *Mus106

 

1+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/frele-manteau-oliver-delabre/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
DellolyOliver Delabre - (Delloly)ChantalCBrahim Boumedien Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChantalC
Modérateur
ChantalC

Rendez-vous d’amour merveilleusement conté.
Merci Olivier pour ce moment partagé
Amitiés

Chantal

0
Brahim Boumedien
Membre

Merci, Oliver, pour ces instants amoureux poétiquement décrits

0