«

»

Déc 15 2019

Imprimer ce Article

Force de l’illusion-Fouzia El Mellah

Moral à plat, totalement lâché
Mes jambes peinent à marcher
La tête basse et allure penchée
Je m’égare, sans but à chercher

Je me sens seule, et débranchée
Des gens qui me voient éméchée
Déambuler çà et là, chevaucher
Seule, de crainte de les entacher

On me hèle, je vais me dépêcher
Le bout de la rue, presque touché
Je l’aperçois sous forme de cliché
Me faisant signes de m’approcher

J’obéis, je ne peux plus empêcher
Yeux ouverts, et oreilles bouchées
Je ne vois plus rien, je suis branchée
A celui qui continue de m’allécher

Attirée, loin de la ville, où j’habite
Il s’approche de moi, et débute
Le dialogue par ces mots, je cite
Suis-moi, pour te montrer l’élite

Du virtuel, et tout ce qu’il abrite
Il y a qui en amitié, se sollicitent
Après quelques jours se quittent
D’autres pour l’amour, s’invitent

C’est un monde qui ravi et excite
Certains y viennent en touristes
Passer leur temps sur les listes
Téméraires, aident, et assistent

Il y a des intellectuels et des artistes
Croyant, que seuls eux, existent
Toi, qui crois au virtuel et tu insistes
Réveille-toi, et sois plus réaliste

Fouzia El Mellah

0

Poésie, souffle de mon existence
Ma voie depuis ma douce enfance
Par laquelle je dis ce que je pense
Toute ma joie, et mes souffrances

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/force-de-lillusion-fouzia-el-mellah-2/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :