«

»

Fév 10 2016

Imprimer ce Article

File le Vent – Delloly

filevent  

File le Vent tels murmures osés
Sucrés du son de lèvres rosées
Où frôlements sont plaisirs de Roi
Jamais démodés en douce proie.

File le vent tels murmures posés
Au gré de frissons toujours osés
D’un glissé où papilles de soie
Enlacées de plaisirs se reçoit !

File le vent tel sourire d’amants
D’hier enviés d’Amours données
Où se noyaient ivresses aimées
De lèvres éteintes nées d’instants.

File le vent tel regard de nos Temps
Au gré de larmes de nos histoires
Où jamais est de les voir aux soirs
Ni matin, comme aigreur de tourments.

Brûlons ces vents d’un souffle glamour
Où les coeurs se désirent en bailleurs ;
Fuyons l’éphémère regard d’ailleurs
Pour régner là où file ce Jour.

 

Oli ©File Le Vent
©(P)-10/02/16 à Muse S. (9p) *Mus48

 

3+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/file-le-vent-oliver-delabre/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE