«

»

Juil 07 2019

Imprimer ce Article

Femme d’écume – Eric de La Brume

Illustration : Nath Nlk
Texte : Eric de La Brume
Le 20 mai 2019

Sur un frêle esquif,
en solitaire, je suis parti,
pour rejoindre d’autre cieux,
voir d’autres continents.

Parti en été,
par un temps radieux,
le soleil, maître du ciel,
faisait miroiter les eaux profondes.

Calme et semblable à un lac,
les 3 premières journées
furent de rêve, et mon embarcation,
glissait sur l’eau.

Soudain au quatrième jour,
le temps changea,
des nuages s’amoncelèrent,
le vent commença à souffler avec rage.

La mer, de paisible et complaisante,
se mit à se démonter,
montrer son ire,
devenir menaçante.

Elle fit surgir des vagues écumantes,
qui firent de mon voilier,
un jouet pris au piège,
par les forces de la nature.

Le drame arriva,
il chavira et je tombai dans les flots,
en plein milieu de l’océan,
croyant ma dernière heure arrivée.

Soudain, une lame,
plus puissante que les autres,
déferla vers moi,
s’élevant au fur et à mesure de son approche.

C’était la fin, quand soudain,
alors que je fus sur le point,
de sombrer, elle arrêta sa course,
juste devant moi.

Écumante et vive,
arrêtée comme par magie,
elle formait comme une barrière,
d’eau écumante.

Je vis alors surgir une forme étrange,
liquide et blanchâtre,
qui prit forme d’une femme,
au regard humide.
 
Elle m’enlaça, tout en m’agrippant,
pour m’extirper des eaux furibondes,
redressa mon voilier,
sauva ma vie.

Dans un dernier sursaut,
la lame écumante prit de la hauteur,
avant de retomber avec fracas,
emportant la femme d’écume.

Histoire incroyable, qui m’est arrivée,
et qui fait en sorte, 
que je suis encore là,
pour vous la conter.

3+

Bonjour et bienvenue dans mon monde! Ce que vous aller trouver ici, je ne sais pas exactement comment on peut le qualifier. Je pense que ce sont des textes qui expriment un ressenti et qu'on peut qualifier de textes poétiques et c'est pourquoi j'ai choisi cette rubrique. Ce sont des mots et des phrases jetés au hasard, de manière éparse et automatique que je cherche par après à agencer,et à leur donner un sens et une couleur. La poésie, pour moi, c'est l'expression de l'âme, un peu comme si on se noyait dans son propre regard et c'est ce regard que je tiens à vous partager..

Si vous désirez voir l’entièreté de mes textes, vous pouvez toujours vous rendre sur mon site officiel

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/femme-decume-eric-de-la-brume/

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
IRIS 1950Eric de La BrumeAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
IRIS 1950
Membre
IRIS 1950

bravo à vous pour ce magnifique écrit que j’ai bien aimé. Belle et agréable journée. IRIS

Anne Cailloux
Membre

Vous êtes vivant Eric? Moi qui suis une sirène, vous ne le seriez pas… Fait pour moi cette écrit, magnifique, il ne manquait juste Poséidon.
J’adore

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE