«

»

Avr 10 2019

Imprimer ce Article

Femme d’Ailleurs – Gilles Dieny

FEMME D’AILLEURS

.

Dans sa longue robe noire tissée de silence,

Solitaire, muette, dans cette foule bruyante,

Tel un fantôme, une ombre irréelle,

Elle déambule dans les ruelles de son quartier.

.

Je la regarde s’éloigner sans un mot,

Sombre silhouette, furtive et mystérieuse,

Un peu comme à la dérive, dans l’incompréhension

Parmi cette population bigarrée et étrange.

.

C’est une femme d’ailleurs, de là-bas,

Avec des yeux sombres pour tout visage,

Avec des yeux sombres pour tout langage.

C’est une femme d’ailleurs, de là-bas.

.

Elle garde sa féminité pour elle, voilée,

Retranchée de tous, retranchée des regards.

Elle vient de loin, d’une contrée sèche et aride

D’un pays qui reste, pour beaucoup un mystère.

.

Pourtant, tu sais, je serais capable de t’écouter,

Tes mots à toi, si tu pouvais me les confier,

Ces paroles simples qui me diraient qui tu es.

De grâce, offre-moi ta confiance.

.

Du murmure de tes confidences,

Du souffle de tes espérances, de tes espoirs,

De la brise légère de tes rêves,

De tout cela, j’aimerais tant connaître le secret.

.

©Gilles Dieny – 09/04/2019

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/femme-dailleurs-gilles-dieny/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE