«

»

Juin 21 2019

Imprimer ce Article

Faut pas s’y fier – Christian Satgé

Petite fable affable
 
Un lucane, roi du pays des coléoptères
Bataillait avec quelques sombres scarabées,
Pour couronne conserver sans rabais.
Mais ils étaient plus asticotants que des diptères
Alors que lui respectait les droits sacrés
Des sujets, tenait de Salomon pour sa justice,
Fort charitable selon d’antiques notices,
Pieuses annales à son règne consacrées.
 
Et pourtant d’aucuns voulaient ébranler son trône.
Ce roi qui, loin de tout calcul, prou subtil,
Disait que s’il faut qu’à la patte on attache un fil,
Il faut l’allonger le plus possible, on l’étronne !
 
Homme d’Eglise ou homme des glaises
N’étaient que larmes, plaintes et soupirs :
Le souverain ne pouvait s’assoupir
Sur ses lauriers à ses gré ou aise
Sans qu’on lui fit querelles d’Allemand,
Que naissent plans tors et folles cabales.
Des coteries en Cour en cent verbales
Saillies, machiavelaient  loyalement
Contre leur souverain : on élabore,
Ici, complots quand, là, on collabore
À de tortueux et dextres desseins…
Tout en jouant les sages et les saints.
 
Contre ces bandouliers, imbéciles
Athées ou sots embéguinés, ces Grands
Et même ces Petits aux si flagrants
Désirs sacrilèges, point ne cille
Le roi : ces factieuses factions,
Toutes en faces froncées prou se détestent ;
Aussi loin de giboyer, l’ordre preste,
Ses sujets, il les laisse en action
Car ces ligues se haïssent plus encore
Qu’elles ne veulent lui nuire et dès lors
Son œil ne se rassasie pas – quel or ! – 
De voir se déchirer nobles et pécores,
Clans encliquetés et partis comploteurs
Vivant le cœur content parmi ces bretteurs.
 
Plus d’un roi règne ainsi sur ses terres
Et garde son sceptre, laissant aux sectaires
Et autres esprits chagrins qu’on ne peut,
Sans commettre d’impair, chasser un peu,
Ni diviser, aller à la dispute
Entre eux : ils se font tort et, chapechute,
Vous servent plus que laquais adipeux.
 
© Christian Satgé – décembre 2018
0

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/faut-pas-sy-fier-christian-satge/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE