«

»

Août 24 2018

Imprimer ce Article

Eurêka ! – Gethede

Nous ne sommes que des antennes
Par qui transitent les idées
Faisant de nous leurs capitaines
Du berceau à leur destinée

Elles surgissent en nous sans peine
Avec brio et majesté
Pour leur voler leur primauté,
Qui de nous ménage sa peine ?

Ne visant que les retombées
Dues à leur rang de souveraines
La satanée propriété
Vent debout fondra sur l’aubaine

Apposant l’antériorité
Sur l’immatériel inspiré
Eurêka criera aux mécènes
Afin que ceux-ci le parrainent

De ce potentiel insufflé
Pour l’usufruit rendre pérenne
L’ego avide de lauriers
Se saignera aux quatre veines

N’ayant percé le phénomène,
Sur sa paternité spoliée
En bâillonnant les acouphènes
Nous étouffons humilité

Goûtant cette gloire usurpée
Ouvrant aux sauteries mondaines
Notre cupidité malsaine
Est là injure à la psyché

Les connaissances en ce domaine
Menant à la maîtrise reine
Au plus gros de l’humanité
À ce jour demeurent voilées

Vouloir puiser dans l’éthéré
Ce que pensée n’a possédé
N’est qu’arrogance et course vaine
D’une ignorance qui aliène

Brasseurs d’idées vous stimulez
Un latent, là, forme-pensée
Que par le feu d’un vœu mâché
La foi en vos désirs amène

.

©Gethede – 24/08/2018

 

0

Avant de faire le tour du monde
Je voyage en moi découvrant mon monde.
Ce n’est pas chose aisée que d’aller vers l’inconnu
Pourquoi choisir de me lester d’un inconnu ?
Ignorant tout du « moi » qui reviendra,
Je veux connaître celui qui m’y amènera

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/eureka-gethede/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :