«

»

Jan 24 2019

Imprimer ce Article

Éther n’est laps sans — Ywan Cooper

Quantième Art


Je pensai à la mort non comme une ennemie
pour la première fois en l’hivernale nuit
qui concluât le jour et mes pensées d’hier
par ses étranges airs de digne troubadour

Oui, mais me croirez-vous, si j’explique qu’ainsi,
le sommeil me venant, je la considérai
comme un chapeau de vie, voire une récompense
cette grande promesse d’une éternelle absence ?

Non, j’ai bien mes vingt ans, mais cela ne m’empêche,
du moins le paraît-il, de ne plus avoir peur
de ce grandiose vide qui justifie tout prêche
falsifiant tous nos doutes et nos plus grands malheurs

Ça me prit par surprise juste avant de dormir
Je ne le comprends pas, mais ce fut bien fort sain
Comme si l’inconnu m’avait fait dé-souffrir
cette affliction commune d’un grand coup sibyllin

 

©Ywan Cooper

0

Hello ! Je pouvez m'appeler Ivan, qui est mon surnom, ou bien Ywan, qui se prononce pareil et qui est mon diminutif.

Je suis né en l'an 1998. J'ai pour le moins grandi hors du monde puisque je n'ai jamais été scolarisé. Aujourd'hui, je vis mes passions (quoique je ne vive pas - encore - d'elles), à savoir l'écriture, les langues et le cinéma. J'aime écrire, lire, apprendre des langues, en créer, voir des films, écrire sur eux.

Si vous voulez un aperçu plus exhaustif de ce que je suis, mon blog n'a pas son pareil pour parler de moi !

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ether-nest-laps-sans-ywan-cooper/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE