«

»

Mai 08 2019

Imprimer ce Article

Eternels Dormeurs – Gilles Dieny

En marchant le soir, à la lisière d’un bois endormi

Où chantent les oiseaux, où coule une rivière,

Vous verrez, étalées aux rayons du soleil, sous les gouttes de pluie,

Leurs couvertures de marbre posées à même la terre.

Ils dorment là, depuis un an, un siècle, une éternité,

Indifférents à la tempête, comme à la brise du soir,

Aux longues nuits d’hiver, comme aux jours splendides de l’été,

Tout abandonnés à la lumière et au noir.

Eux, ce sont les éternels dormeurs.
Ceux qui ne frémissent pas sous la rosée du matin,

Ceux qui ne voient plus passer les leurs,

Ceux qui dorment en paix dans cet immense jardin.

Ne leur demandez pas quand ils s’éveilleront.
Ne cherchez même pas à savoir s’ils ont froid.
Car seules vos larmes vous répondront

Et de tout votre cœur vous frémirez d’émoi.

Gilles Dieny

3+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/eternels-dormeurs-gilles-dieny/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Béatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Béatrice Montagnac
Membre

un beau poème émotionnel

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE