«

»

Juil 22 2019

Imprimer ce Article

Elle souffle l’or – Guillaume Aatira

Doucement. Sur la feuille d’or, elle dépose son souffle ; un secret vibre à la surface de la matière martelée, sur la pellicule fragile. Sachez qu’un cri ou qu’un mot de trop déchirerait la feuille aussi surement qu’une pierre s’enfonce dans l’eau de la rivière où on l’a jetée, mais elle, elle connait le langage de l’or, elle manie l’air qui caresse l’atome. Une magie tapisse ses poumons et sa bouche.Si peu de gens savent murmurer les formules de l’âme, si peu, mais elle, elle sait.

Et comme je suis un ignorant, un animal qui hurle et ne se pose pas, une bête abreuvée de plomb et lourde,  j’ai observé son souffle. J’ai appris la beauté. La délicatesse de la tâche. Je sens maintenant qu’en soufflant, elle a décollé mes ailes engluées. Il me faut la remercier et lui promettre solennellement de garder sa bouffée dans mon coeur et de porter dans mes voyages et mes regards sa prière au monde.

 

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/elle-souffle-lor-guillaume-aatira/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE