«

»

Oct 16 2019

Imprimer ce Article

Élévation Sous un Tabernacle…- Jeanine Chatelain

 

Élévation
Sous un Tabernacle.

Au seuil de notre terre, les souvenirs m’enchaînent,
De l’évocation de cet inévitable et lointain exil,
L’amour élève mon âme, près d’une tente dressée
Où l’ombre et la lumière se jouent et se marient,
L’azur de la Genèse chasse les nuages gris, et se conjure avec la Terre,
Quand la main de l’Homme étend sa palme, sur un monde d’Espérance,
Dans cette cabane si fragile, où notre route a fini son errance,
Aimons-nous, sous ces tendres feuillages , au seuil de l’hiver,
Dans un oasis de verdure, dans notre originelle nudité,
Nous sommes arrivés, de cette longue marche , une nation est née,
Israël, sous ton ciel bleu si pur, tu gardes l’empreinte des souliers de l’exil,
Dans l’Unité d’un peuple, d’une branche de palme agitée,
Dans l’infini du temps, oublions la douleur du passé,
Et le présent du temps qui passe et s’enfuit à l’horloge,
Pour un avenir radieux, dans la force invincible de l’Espérance de Paix .

Je t’attends dans la Sukka, sous les branches verdoyantes et les fleurs,
Sous des guirlandes et les fruits en offrande, l’allégresse du coeur,
Dans cette cabane dressée, au souvenir de l’exil,
La lumière de l’Amour est plus forte que l’Ombre,
D’un Loulav, de branches de palmier,
De l’Etrog , du cédrat,
De l’Hadass, et des feuilles de myrte,
De l’aravah et des feuilles de saule,
Dans la joie et l’allégresse, saisissons à pleines mains,
Ce bouquet fait de Joie , oublions la souffrance,
La terre n’est pas aride, et des arbres sont plantés,
Ô, Homme, le feu divin a envahi ton être,
Dans la lumière, l’ âme s’élève, transfigurée,
L’ Éternel t’a couronné de sa gloire et de ta magnificence,
Dans Jérusalem, les Roses du Jardin embaument,
Une nation s’est levée , de notre Humanité pour patrie.

Jeanine Chatelain, le 15 octobre 2019.

” L’amour de Dieu est un élan de l’âme, qui ,en son essence, se détache vers Dieu, pour s’unir à sa très haute lumière “
Bahya ibn Paqûda – Les devoirs du coeur.

 

( L’etrog est le nom hébreu du cédrat, fruit utilisé par les Juifs lors de la fête de Soukkot. Il constitue, avec le loulav, l’hadass et la aravah, le bouquet des « quatre espèces ». Sukka veut dire tente, cabane )

 

1+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/elevation-sous-un-tabernacle-jeanine-chatelain/

4
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Jeanine Chatelain *Belle des bois*Christian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Ce texte relit comme on regarde un table, découvrant à chaque regard posé un “petit” quelque chose qu’on n’y avait pas parcç de prime abord. Merci pour ce partage, Belle des Bois.

Christian Satgé
Membre

il faut lire “tableau” et non “table” bien sûr… et “perdu” et non pas “parcç”, j’envoie plus vite que je ne tape. Mille excuses.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE