«

»

Avr 06 2019

Imprimer ce Article

El Caliente – Philippe X

   Pour la plupart d’entre vous le 11 septembre reste une date à jamais gravée dans vos mémoires…..c’est la veille du 12 et le lendemain du 10.

   Pour le Loup curieux que je suis , cette date est synonyme de tours, d’empilements, de gratte-ciel ou  de strates……d’instabilité dans une vie d’équilibriste.

   Dans mon cerveau (sans être celui d’un helvète ) c’est le mouvement perpétuel d’une Rollex, façon « gellis » vous savez ces « absolutely delightfuls » traduisez par : infectes blocs de gélatine de la perfide Albion, qui après avoir reçu une pichenette, continuent de trembloter façon goitre de madame Chirac lors de sa tournée pièces jaunes, découvrant soudain un bouton de culotte dans la main douillette d’un David opportuniste.

   Ce cerveau en ébullition, marqué par des années de vagabondage et de rencontres style «3ème type » restera marqué pendant longtemps par les apparitions sidérales des pizza d’ EL CALIENTE  le bien nommé.

   Ce gars là (qui aurait pu être de la Charité.. ben oui le gala de charité ! )  pratiquait couramment le palpé-roulé sur les parties privées d’Isabelle, à l’époque sa «Moitié partagée ».

   Ses gestes, amoureusement répétés, devinrent ceux d’un artiste en la matière .

   Son art était devenu addiction.

   Je l’ai surpris, l’air béat,  les yeux coincés en haut à droite, en position « au ciel.. au ciel, j’irais la voir un jour  » de fines perles de sueur luisaient sur son front volontaire, proche de l’extase.

   Loin de ses origines Napolitaines, il était en transes. (cherchez le jeu de mots )

   Il pétrissait, malaxait, palpait-roulait un pâton de pâte à pizza dont il était le père .

   Un soir de lever de rideau, je fus pris en délire flagrant de voyeurisme.

   Il m’offrit de partager ce triolisme : « Philippe j’ai mis au frais du coca-cola, pour toi j’ai du bon vin rouge. »..le bougre, il savait y faire, j’avais le Nirvana à portée du gosier.

   À peine m’avait-il accordé quelques secondes d’attention, qu’ à coups de plat de main, étalée comme un béret de chasseur alpin, la pâte épousait la circonférence de la pelle à pizza sur laquelle elle allait entreprendre son ultime voyage façon « crémation » direction nouveauté pour le jardin de nos souvenirs.

   La base recevait une couche de crème fraîche, difficilement contenue par un léger boudin de pâte torsadé à la hâte, puis des morceaux de Roquefort accompagnés de cerneaux de noix servant  d’agrégats à ce mortier subtile.

   Le premier étage s’accommodait d’une tranche ou deux de jambon de campagne, de quelques tranches de chorizo pour lui tenir bonne compagnie… période de disette ?…on ne sait jamais,  autant ne pas voyager seul.

   Curieusement, il avait le pied marin et savait que pour voyager, il était préférable d’emporter quelques biscuits.

   Un toit de pâte était posé sur ce premier étage, constituant une sorte de plancher, départ d’un fol deuxième étage…. Le Corbusier sort de ce corps !

   Au niveau de cet échafaudage, une couche de foie gras de canard était étalée, parfois accommodée d’une confiture ou d’un confit de figues. Ah… le sucré- salé… de quoi se laissait aller.

    Nous étions assis à l’extérieur, bercés par le chant chiant des Cicadidae et pendant ce temps là, la Méditerranée…… notre enthousiasme bien entamé par le tsunami des entrées… rien que du light me direz-vous… charcuteries, petites grillades, passées à diverses sauces …légères..légères… comme des montgolfières au bord de l’asphyxie..

   Il jaillissait tel un énergumène échevelé, illuminé, le visage barré d’un large sourire, tenant à bout de bras la pelle à pizza cadeau de La Catinou.

   Se frayant un passage à grands cris de « brûlons..brûlons » il courait vers la dernière demeure de cette  innocente victime  immolée au feu d’enfer sur l’autel de nos gloutonneries , j’ai nommé la PIZZA.

   Quand je dis « pizza », je blasphème, je bâtardise, j’ expose la Joconde dans un Mac-Do, je mets le génie de BRILLAT-SAVARIN au service d’un faiseur de Sushi avec des «Poisson-Chat ».

   CHRISTOPHE dit EL CALIENTE visait l’excellence et avait touché le but. Ce n’était plus de la cuisine qu’il nous servait mais de l’Amitié.

   Enfournée qu’elle était dans le four adéquat, notre cuisinier, la gueule brûlée par son brasier, se rafraîchissait à grands coup de « ce que je croyais être du coca-cola  au léger parfum des Antilles , Tout en causant du temps qu’il fera Au pied des quinquinas Et en buvant chaque fois Rhum rhum rhum et coca-cola.”

   Le geste précis, l’œil aux aguets, il repartait dans sa cuisine pour martyriser un autre pâton.

   Derechef,  cent fois sur le métier il remettait son ouvrage.

   Jamais lassé de nous faire plaisir, de nous étonner avec des constructions de pizza, inventant des associations de bien-fêteurs.

   Toujours à l’ affût de nos appréciations, tenant compte illico-presto de nos critiques, rectifiant sur le champ la composition d’une pizza pour notre seul plaisir.

    Je crois que sa seule nourriture était de nous faire plaisir. Dans les soirées BBQ les « baisés » levez le doigt. C’est toujours celui qui officie qui ne mange pas,

    Généralement, ce rôle ingrat est réservé à la femme qui, en bonne maîtresse de maison et femme dévouée, danse devant le buffet.(vieille expression désignant la personne qui se sacrifie pour le bien être des convives.)

   Je me demande si ce rôle qui échoit à la femme n’est pas de son choix, car, privée de repas… elle garde la ligne… mais passe pour une victime.. humour douteux...

   Christophe se dévouait à ce rôle que je croyais ingrat, mais à bien regarder, ne prenait-il pas plus de plaisir à donner qu’à recevoir.

   Je reste persuadé que cet ami se régalait à nous régaler…

   CHRISTOPHE si tu me lis…..

.

   ©Philippe X – 05/04/2019

 

5+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/el-caliente-philippe-x/

11
Poster un Commentaire

avatar
5 Sujets de commentaires
6 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
6 Commentaires des Auteurs
ChanTal-CChristian SatgéAnne MariePhilippe XDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Il mettait tant d’amour dans ses préparations que sa joie de
régaler ses amis ajoutait à son plaisir de recevoir…
Le plaisir de donner, d’offrir, est un bonheur en soi !
Merci Philippe d’avoir partager ce moment…
Amitiés

Chantal

Christian Satgé
Membre

Voilà de quoi me donner de l’appétit et je ne manques guère d’ordinaire. Bravo à ces cuisiniers, plus toqués qu’étoilés, qui donnent à leurs convives plus que de la nourriture mais de l’amitié ou de l’amour. Merci Philippe, je vais m’en payer une tranche et tant pis pour les “Comme j’aime” et autres faiseurs de taille fines. Amicalement…

Anne Marie
Membre
Anne Marie

C’est vivant au point que l’on voudrait s’y trouver ! Me ferait bien une pizza aujourd’hui…

Delloly
Modérateur

comme j’aimerais dire que c’est épatant, mais ce serait comme injure à la pizza de votre ami je dirais “c’est pizzatant”
d’autant que j’ai imaginé la scène ; oups, jamais je n’eus pu terminé ce “el caliente”…
j’ai dévoré votre écrit cela dit……
quand au 11septembre , pour moi j’étais là à titre d’indication https://www.plume-de-poete.fr/a-laube-du-mont-aigoual-delloly/

Pour la pizza, vous a t il au moins donné la recette par amitié
Cordialement
Oli

Anne Cailloux
Membre

Cela est certain qu’il se délectait et qu’il n’aurait jamais laissé sa place pour rien au monde.
L’important est le plaisir pour ses amis au delà de tout sans limites
c’est dans les gènes nom de Dieu.
On compte ses gens là sur le bout des doigts d’une main
Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE