«

»

Avr 21 2019

Imprimer ce Article

Eh Kalinka béret ! – Gabriel Perichon

Eh Kalinka !

Immense Volga pour moi charrie d’immenses glaçons

Mon imagination surnage entre deux vodkas

Cette fille, cheveux blonds, pourpre du haut jusques bas

Frémis l’hiver et danse au sons des Kalinka.

Sibérie, extrême froid, les plus beaux des grands gars

Entre eux boivent, ne peuvent plus rêver que vodka.

Ils voyagent d’illusions, s’enivrent ne le savent pas,

Ensemble ils se réchauffent, danser des Kalinka.

Ce soir je ne peux pas oublier Natacha.

Et je bois, et je bois.. beaucoup trop de Vodka.

Je suis noir comme la Mer NOIR c’est l’effet Grichka.

J’aurai bien voulu aller à Moscou pour faire ça

Mais j’ai raté cet avion qui n’attendra pas

Seul je vais finir ma grande bouteille de Vodka.

Ne mettez pas Kalinka en boucle MP3

Avec, à votre porté, une bouteille de vodka.

Eh ne faite pas comme moi, un vodka sonnet !

Eh Kalinka pourquoi ? Eh Kalinka béret ?

Je ne suis pas en état de signer Gabriel

Alors, je signe Vodka !

1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/eh-kalinka-beret-gabriel-perichon/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE