«

»

Oct 18 2019

Imprimer ce Article

Effluves du soir – Brahim Boumedien

Une lettre arrive forcément

Une lettre arrive, qu’on le veuille ou non

Le cri du cœur ne se perd pas

Le cri du cœur a de grands pas

 

Le cri du cœur a un écho

Qui le répercute tard ou tôt,

Ce qui est vrai ne meurt jamais

Venant du cœur de l’être aimé

 

Ce qui est vrai défie le sort,

Ce qui est vrai défie la mort

Un cœur fier n’est jamais brisé

Un cœur fier n’est pas enlisé

 

Le destin répond toujours

Lui qui sait ce qu’est l’Amour

L’optimisme est de rigueur

Ouvrant les portes au bonheur

 

Les effluves du soir

Toujours pleins d’espoir

Acheminent les lettres

Et font tout renaître…

  1. BOUMEDIEN le 4/6/2013

 

 

2+

- Diplômé de l'Ecole Normale Nationale d'El-Harrach
- Formateur (Education Nationale et Formation professionnelle)
- Ancien professeur de Techniques de gestion et de Techniques d'Expression
- Ancien professeur à l'ENNET
- Ancien directeur de collège
- Je m'occupe actuellement de recherche pédagogique (lutte contre l'analphabétisme, en particulier)

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/effluves-du-soir-brahim-boumedien-2/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE