«

»

Mar 08 2019

Imprimer ce Article

Ecoute (je suis… la vie) – Charlotte Dubost

Je suis la beauté d’un cœur qui résonne
Sans vouloir de mal à personne
Un œil qui regarde, innocent
Sans émettre de jugement

La clarté d’un être pur
Je suis la vie et son écrin
Le rayonnement de la nature
Qui a mis sa flamme en mon sein

Je suis la vie
Et les possibles qu’elle renferme
L’infini
Réduit à un corridor terne

Je suis la vie
Nourrie pour être tuée
Pas par nécessité
Mais pour la texture fondante
Et l’écoulement entre les dents
Qui laisse les papilles frissonnantes

Je suis la vie
Plus pour longtemps
Un regard effaré qui luit
Et s’éteint dans une mare de sang

Je suis la vie
Sur béquilles, qui se traîne
Et avance à grand peine
Un organisme violé sans remords
Le titubement d’un corps
Saturé d’antibiotiques,
Souillé et toxique

Je suis une agonie amère
La tension, la souffrance, l’horreur
Qui imprègnent mes viscères
Et l’écho de quelques « tu meurs »
Que tu avales avec ma chair
Bourrée de neurotransmetteurs

Je suis la vie insultée
Par l’hypocrisie et l’aveuglément
Horrifiés qu’on puisse faire d’un chien un met
Fourchette dans un bout de filet
Certains méritent la mort, d’autres non
Juste parce que tu les trouves mignons ?

Je suis la vie qui crie
Tordue sous une douleur malsaine
Au bout de terminaisons nerveuses
Similaires aux tiennes

Je suis un droit inaliénable
Piétiné et enterré
Sous des carcasses éventrées
Sous des consciences écœurées
Loin des regards
Qu’on préfère détourner

Séquestré dans une tour d’ivoire
Conditionné à avaler sans rien voir
As-tu déjà approché la réalité des abattoirs ?
Le psychisme mutilé dans l’œil éteint des employés
As-tu déjà entendu les hurlements déchirants
Qui précèdent l’égorgement,
Le silence encore plus angoissant
D’une bête assommée sur un tapis roulant ?
Si c’était le cas, c’est certain
Tu mastiquerais avec moins d’entrain

Car c’est à se tordre les entrailles
Jusqu’à vomir toute cette noirceur
C’est à se déchirer le cœur
A pleurer cette Terre aux mains
De l’espèce la plus inférieure
C’est à regretter d’être humain

Consommateur, pas de condamnation
Mais une simple invitation
A lire au-delà de l’étiquette
Qui dépeint des pelages luisants
Dans un pâturage d’herbe verte

Car si tu voyais réellement
Ce qu’on te glisse entre les dents
Et les œillères dont on t’affuble
Tu concevrais plus facilement
Que l’homme est tout aussi victime que la nature
Qui lui est jetée en pâture

Avant d’écouter la voix des lobbys
Dans des bouches de scientifiques
Avant d’écouter les apôtres de la nutrition
Endoctrinés par la tradition
Écoute la vie qui te parle
Avant le dernier râle

La carence est dans l’industrie
Refuser de contribuer à un carnage ne condamne pas à l’anémie
Si tu sais comment te nourrir.
Il n’y a pas d’offre sans demande
Une histoire de confort, de principe, de volonté d’agir
Tant mieux si tu vois où je veux en venir.

.

©Charlotte Dubost – 08/03/2019

http://www.poesiedesrues.com/ecrits-collateraux/ecoute

 

3+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ecoute-je-suis-la-vie-charlotte-dubost/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Eric de La BrumeDellolyCharlotte DubostBéatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Eric de La Brume
Membre

C’est beau et vrai. La vie est souvent cruelle, et s’il est vrai que l’homme semble le plus cruel des animaux, pour beaucoup d’espèces, la vie est basée sur la mort parfois sans pitié d’autres espèces et quant à la maladie, elle peut frapper en aveugle n’importe qui à n’importe quel moment. La vie et la mort se succèdent, c’est la source de l’existence et ils n’ont malheureusement pas d’état d’âme. Tu a bien rendu cette réalité parfois crûe.

Delloly
Modérateur

belle plume.. si si,, continuez
j’aime ces écrits qui demandent d’autres lectures pour aller plus loin dans le puits de l’âme
merci pour cela
Oliver

Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour
C’est vraiment beau et vivant cela me plais beaucoup Charlotte bravo
Douce journée

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE