«

»

Août 19 2019

Imprimer ce Article

…Deux Ans – Delloly

Série Dix ans 

Dix ans à Vous effacer (A)
Neuf ans d’un autrement (B)

Année de quatre-vingt-treize (C) 
 Sept ans, se murmure un air  (D) 
 Deux mille deux cent quatre vingt six (E) 
Cinq ans, c’était hier (F) 
Trace de Quatre ans (G) 
Trois ans, Ô m’entendez-vous (H) 
♥ Deux ans  (I) 
Le Repos de votre Âme  (J) 
Jour gravé (K)

.

Deux ans, instant funeste
me promène près de Montparnasse
Ô.. ne m’y rends plus sur la place funêbre
trop d’âmes m’observent du silence
plus une larme n’ose choquer cette Terre
qu’irais-je y faire à franchir les allées
à Vous chercher étendu sous la pierre
il y a vingt mois je m’y perdais
comme poussé de vents maudits
me demandant de fuir ce lieu d’existence ;
j’étais Ô.. ce vivant ne comprenant le sens
autant de l’évanescence que de la Vie

Deux ans, inlassablement le Temps passe
toujours je traîne à Montparnasse
comme veillant à la ceinture en pierres
Vous gardant de Tout et de Rien, de misères ;
ne Vous rends visite que d’accompagnement
à soutenir notre jolie maman
sans aucune haine mais avec gêne
non pour Moi, mais pour son immense peine
alors à ce moment j’entends ce cœur battre
d’autant quand elle fleurit votre froide âtre :
je suis alors ce témoin ignorant le sort
Vous ayant vaincu d’une vilaine mort

Deux ans, j’avoue en avoir bavé de l’absence
loin de vaine présence heurtant l’innocence ;
ne sais qui passe Vous rendre visite
de leurs larmes comme une marotte
vous êtes mort, mon frère, je le sais bien
Dieu l’éternel, le sait-il, pas certain,
le manque de Vous est le touché
comme celui d’une voix riant de la mienne
au sein d’une Vie parisienne
qui parfois me touche de l’insensé ;
Vous revoir encore une fois à boire un café
aux Deux Magots auprès d’une amie de l’été…

.

Oli ©Deux Ans
©(P)-10/01/19xx …. à mon Frère …

.….(l(tragique destin en hiver, d’un frère, du livre “Itinéraire…” série Apostrophes-))

6+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/deux-ans-delloly/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxDellolyMerylianneChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Le temps passe est on ressent vos sentiments et cet amour intact aussi fort qu’hier et que demain.
Bravo à vous Olivier,
Anne

Merylianne
Membre
Merylianne

Un magnifique poème chargé émotionnellement…
Je pense, Oli que ce sera mon poème préféré 😊 à ce jour,
parmi tes nombreux écrits.
Je t’envoie une douceur du matin. Mery

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Tendre et tellement émouvant, ce poème dit toute la peine qui jamais ne s’éteint,
Malgré le temps qui passe… pour ce frère parti trop tôt, ce complice toujours présent dans le coeur.
Merci Oli, très touchée par vos mots.
Bise

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE