«

»

Sep 07 2016

Imprimer ce Article

L’Impromptu déshabillé – Delloly

Ô.. j’ai déshabillé mon Rêve cette nuit
De toute imprudence et leurs tourments ineffables
Que Vous me proposiez sous les draps fous d’ennui
Quelque soit l’horizon où vous jouiez vos fables.

Du vêtement de nuit encombrant le réveil
Je ne sus le poser puisque libre de Vous ;
Impalpable touché au délicat éveil
De ce parfum vêtu d’un Temps sans rendez-vous !

Ô.. j’ai déshabillé les illusions craintives
De la nuit de fièvre, de l’indicible odeur
Voyageant au malgré des heures bien tardives
En limbes amusées à l’horizon sans peur.

Et ce matin élu où paupières s’étirent
Sur l’oreiller froissé, gît un déshabillé
Transpiré d’une Vie, où désirs s’y blottirent
D’un rêve se plaisant à l’aube de l’habillé !

 

Oli ©L’Impromptu déshabillé
©(P) 07/09/16 A Muse S. (12p) Mus96

 

1+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/deshabille-oliver-delabre/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Oliver Delabre - (Delloly)ChantalC Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChantalC
Modérateur
ChantalC

Le rêve, instant merveilleux où l’on revit l’exceptionnel souvenir,
la tendresse d’un moment jamais oublié..
très beau poème… merci Olivier

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE